Fly Away 2018: le résumé vidéo de la première journée

Un démarrage au quart de tour pour la troisième édition du festival all in qui se déroule à Napitia, en Italie. Illustration en soixante secondes.

© Unsplash

Si la majorité des festivaliers n’est arrivée qu’en fin d’après-midi à Napitia, en Calabre, il n’a pas fallu longtemps pour que le Club Med où se déroule la troisième édition du Fly Away se transforme en colonie des vacances et donne au mot « fête » tout son sens.

Après un apéro musical servi par DJ Kwak et Alex Palmer et une ruée sur les bars à bière/vin/cocktail, la prestation toute en sueur de Fugu Mango a rappelé tout ce qui rend unique ce festival. Au Fly Away, on retrouve des mélomanes quadras qui vont moins au concert que « du temps où ils étaient jeunes », ont réussi à caser les enfants chez mamy et veulent profiter de chaque seconde de ce huis-clos paradisiaque pour replonger dans l’innocence et l’insouciance de leurs vingt ans. Ils boivent, ils mangent, ils rient, ils boivent encore et s’emballent au premier riff de guitare. Au bénéficie des artistes qui ont l’assurance de jouer devant une assistance réactive.

Avec son mélange de funk métissé, d’électro moderne et de pop colorée, Fugu Mango a fait monter la température et donné le véritable coup d’envoi des festivités. Ont suivi un concert 100% rock d’Elvis Black Stars et une première Beach Party animée par les mains expertes des dj Bernard Dobbeleer et Simon Le Saint.

Résumé vidéo en soixante secondes. On vous donne rendez-vous demain pour une interview express de Typh Barrow.

Plus d'actualité