Pukkelpop 2017 : La grâce des xx après une Solange impériale

Grosse claque ce jeudi au Pukkelpop. La plaine de Kiewit accueillait les performances des Girls in Hawaii, PJ Harvey, Solange, The xx, mais aussi Stormzy, ABRA ou encore Ty Segall. On débriefe deux des têtes d'affiche de ce marathon + galerie photo. PHOTOS : Mathieu Golinvaux

the xx mathieu golinvaux

Le ciel s’embrase face à la Main Stage du Pukkelpop, comme un miroir du décor qui y est installé. Fond blanc, sphère rouge, il semblerait qu’un immense drapeau du Japon ait pris ses quartiers sur la scène la plus imposante du festival. Il est presque 21 heures, le moment est venu d’accueillir Solange. Oui, il s’agit de la sœur de Beyoncé. Maintenant que c’est dit, on peut passer à autre chose. Il faut dire qu’on l’attendait de pied ferme après son annulation au Dour Festival mi-juillet pour cause d’épuisement. Ce jeudi, elle est resplendissante. Toute de rouge vêtue, comme ses six musiciens et ses deux choristes, elle s’empare de la scène en un claquement de doigt.

Théâtrale, elle a entièrement chorégraphié le show qu’elle livre ce soir, comme tout au long de sa tournée. On y retrouve des pas empruntés à la danse contemporaine qui viennent trancher avec le R&B mâtiné de soul que Solange nous offre ce soir. Résultat, les titres de son troisième album en date « A Seat at the Table » se retrouvent magnifiés à la fois par une voix sans la moindre faille, et ça a le mérite d’être assez rare pour être souligné, mais aussi par une prestation incarnée et intensément personnelle qui met en avant des thématiques très actuelles comme le racisme, le vécu et la culture afro-américaine avec des titres comme Don’t Touch My Hair ou encore Mad. La chanteuse s’est d’ailleurs fendue d’un message de soutien aux victimes de Charlotteville, soulignant l’importance de se battre face à la recrudescence du racisme aux USA notamment. Un moment hors du temps.

The xx, le feu aux joues

Quand Jamie, Romy et Oliver se déplacent sur la scène d’un festival, leurs forces semblent décuplées. Ce jeudi, face à la plus grosse marée humaine de cette édition 2017 du Pukkelpop, le trio anglais s’est senti pousser des ailes. Oliver, blême face à tant de monde, n’a pas pu retenir quelques rires nerveux, manifestement ravi de faire chanter en chœur une foule si dense. Avec des titres aussi ancrés que I Dare You, On Hold, Say Something Loving ou encore Angels, portés par une réverbe qui pourrait faire penser à celle des Smith et l’impact des paroles profondément touchantes et intimes de chaque morceau, une bulle se forme. De quiétude, d’amour. Que l’on connaisse par cœur ou pas, que l’on aime ou moins, le live l’emporte. Installés devant la fameuse structure de miroirs rotatifs pensée pour cette tournée « I See You », le groupe balance ses lignes de basse et de guitare, se répondant sur les rythmes de Jamie xx avec une puissance rarement égalée lors de leurs prestations précédentes. Il faut dire que la formation avait un événement à célébrer ce 17 août : l’anniversaire de Romy. Un joli moment, fort et plein de grâce.

Sur le même sujet
Plus d'actualité