PHOTOS. Bain de foule au BSF

Le Brussels Summer Festival a entamé sa 16e édition depuis maintenant cinq jours, et une chose est sûre : le public est de la partie !

PHOTOS. Bain de foule au BSF

Hier soir, c’est la voix de Fishbach qui a inauguré la scène du Mont des Arts. La révélation pop-chanson française de ces derniers mois a réalisé une prestation lyrique emplie de mélancolie. Pendant ce temps, la Madeleine affichait soldout pour le concert de Typh Barrow. Avec sa voix puissante, la belge de trente ans a enchanté le public. A 22h, la plaine du Mont des Arts était déjà bien remplie pour l’artiste la plus attendue de la soirée, Jain. La jeune toulousaine a assuré le spectacle en enchaînant les tubes pendant près de deux heures.

Hormis les concerts de qualité, c’est l’affluence du public qui a marqué les esprits hier soir. Ce quatrième jour était déjà soldout dès le début du festival et les files traversaient le parc du Mont des Arts jusqu’aux escaliers pour accéder à la scène du Mont des Arts. Denis Gérardy, directeur et programmateur du BSF, ne s’y attendait pas. « C’est la première fois dans l’histoire du festival, qu’on avait autant de monde dès le premier concert de la journée. Normalement, 50 % des festivaliers qui ont leur pass dix jours sont là dès le début et hier on a dépassé les 75% ». Malgré les queues et l’attente, tout le monde a pu assister aux performances des artistes qu’ils souhaitaient voir. A noter que les nouvelles mesures de sécurité ont tendance à ralentir les files, mais comme le précise Denis Gérady, les festivaliers étaient prévenus. « Dans toute notre communication depuis le début des ventes des places, sur nos tickets, il est bien mis que les gens pourront assister aux concerts en fonction des places disponibles. C’est comme ça dans tous les festivals ». 

Malgré le monde inattendu, le bilan est positif. Les organisateurs sont d’ailleurs très heureux puisqu’ils ont déjà presque atteint leur objectif en terme de vente de billets. Reste à gérer les prochains jours, «On devrait être tranquille puisqu’on a échangé 75% des pass 10 jours» note Denis Gérardy. Le prochain défi sera de gérer les détenteurs des pass un jour. « Là on a des grosses soirées avec des pass un jour comme Pet Shop Boys, Feist et ce soir Trust qui attire un public tout à fait différent de celui auquel on est habitué. Avec ce système on est jamais sûr de rien. On ne peut jamais prévoir le succès des groupes ».

Sur le même sujet
Plus d'actualité