Thurston Moore, la conscience tranquille

Incorruptible, l’ex-Sonic Youth revient en toute grande forme.

Thurston Moore, la conscience tranquille

« Cette fois, j’ai écrit les chansons que j’avais envie de sortir », annonce Thurston Moore. « Je ne cherche plus à me faire remarquer. J’ai eu ma place au soleil du temps de Sonic Youth. Aujourd’hui, un peu d’ombre, ça fait du bien.” Loin des projecteurs, le New-Yorkais enregistre “Rock N Roll Consciousness”, une nouvelle expédition électrique: cinq titres et autant d’étapes taillées pour les coureurs de fond. “Après l’album “The Best Day”, j’ai réalisé que j’avais de solides musiciens à mes côtés. J’ai donc décidé de ne plus les enfermer dans des formats.” 
Réalisé en compagnie du guitariste James Sedwards, de la bassiste Debbie Googe (My Bloody Valentine) et du batteur Steve Shelley (Sonic Youth), le nouvel album appuie sur la pédale de distorsion en chantant l’amour, l’espoir et la beauté spirituelle. Des thèmes pacifiques qui ne reflètent en rien la colère qui habite Thurston Moore depuis l’élection de Donald Trump… “Le truc, c’est que je ne voulais pas polluer mon disque d’opinions politiques. Cela dit, j’oppose de la poésie et des mélodies à un univers rongé par le chaos, le populisme et les incivilités. Pour moi, “Rock N Roll Consciousness” est un élan de positivisme dans un monde régi par les forces du mal.” En cinq longs morceaux, Thurston Moore ravive la flamme de Sonic Youth, formation culte que certains rêvent de voir réapparaître. “Se reformer ? Peut-être pour fêter mes septante ans. Ça s’appellera Sonic (Not So) Youth. Plus sérieusement, je me soucie de jouer des concerts pour payer mon loyer et manger à ma faim. Mais vendre la peau de Sonic Youth – et mon âme au diable – pour quelques milliers de dollars, ça, jamais.”

Le 02/07 à Rock Werchter. 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité