Petit Biscuit, la révélation

Grosse révélation de cet Eurosonic, déjà épatant à Dour et au Botanique en 2016, c'est décidément un prince. 

Petit Biscuit ©Prod

À peine âgé de 17 ans, Mehdi Benjelloun imagine le futur de l’électro entre devoirs et révisions. Toujours à l’école, l’étudiant de Rouen fait“d’abord les choses par amour de la musique, confie-t-il en coulisse à Moustique. On me demande souvent ce que je veux faire après le lycée. Vivre de ma passion, c’est un rêve, bien sûr… À côté de ça, j’obtiens aussi de bonnes notes à l’école. Dans l’absolu, je me sens capable de mener les deux de front”. Sur scène, la touche Petit Biscuit est peut-être la plus belle riposte entendue depuis la montée en puissance de Flume. Tête de série d’une nouvelle génération électronique, l’artiste français s’appuie d’abord sur une solide formation classique. Dès l’âge de cinq ans, il maîtrise le violoncelle. Dans la foulée, il peaufine son solfège à la guitare et au piano.“Ce sont mes parents qui m’ont fait découvrir Depeche Mode. J’ai tout de suite accroché à ce croisement électro-pop. Ils sont fans de The xx aussi. Partant de là, je me suis passionné pour des sonorités hybrides, des trucs qui malaxent hip-hop, ambient, funk et électro.” 

80 millions d’écoutes

“Mes débuts? Je les dois à Stromae. Je suivais ses leçons en ligne sur Internet. C’était comme un tuto.” Si le garçon suit la courbe ascendante du Belge, il affectionne aussi les ondulations expérimentales de l’Allemand Nils Frahm, entre musique classique et électro. “J’aime assembler des mondes d’apparences si contradictoires. Moi, quand je compose, je me mets simplement derrière un piano. Je ne crée rien au départ d’une structure complexe.” Si Petit Biscuit a déjà enregistré un EP, son succès tient d’abord à un titre: Sunset Lover et ses quatre-vingt millions d’écoutes. Un chiffre énorme qui ne perturbe en rien le quotidien d’un jeune homme extrêmement lucide. “Je ne cherche pas la recette du succès. C’est étrange de composer un morceau qui touche autant une ado de seize ans qu’un mec de soixante ans. Mais je ne tiens pas à rééditer cet exploit. Dans mon esprit, Petit Biscuit est un projet évolutif.”  

Plus d'actualité