Flume en visite à Bruxelles

Le DJ/producteur australien s’offre Forest pour sa troisième visite belge de l’année. 

Flume en visite à Bruxelles

Planqué sous les plumes de Flume, l’Australien Harley Streten donne un bon coup de pied dans la fourmilière électro et assume son avancée dans une mouvance mainstream. On l’a vu au Palais 12 au printemps dernier lors des [P.I.A.S.] Nites, il a retourné le chapiteau Klub de Rock Werchter en juillet et il revient secouer le bunker forestois. Seul derrière son laptop, le garçon détricote le beat et asticote sa passion pour le r’n’b, le dubstep et le hip-hop. Son truc à lui n’est pas nouveau. Certes. Mais ça fonctionne. Comme chez Disclosure avec qui il collabore, comme chez Lost Frequencies, le garçon malaxe voix pop et rythmes jamais agressifs pour s’inscruster sur le dancefloor.

Le jackport avec « Skin »

Après un premier “faux” album (en fait une compilation de plusieurs tracks déjà publiés) en 2012, le DJ/producteur de vingt-quatre ans a décroché en juin dernier le jackpot avec “Skin”, un disque boosté aux featurings et aux refrains feel good. Entre relents deep-house, phrasé hip-hop et toujours ce petit gimmick qui fait la différence, Flume convie à la fête le scientologue Beck, les surestimés AlunaGeorge, mais aussi les rappeurs Raekwon et Vince Staples. Never Be Like You, Lose It, Wall Fuck et Courting The Squall sont irrésistibles et empilent les vues sur Youtube, bien servis par des clips à l’esthétique aussi ensoleillée que léchée. Les filles (sur)kiffent son sourire, les mecs adorent. Rien à dire: Flume met tout le monde d’accord. Les sons ultra-commerciaux de son petit dernier ont (au moins) une longueur d’avance sur la concurrence avant la prochaine hype. Pour la fiesta, vous savez où ça se passe…

FLUME, le 5/11. Forest National, Bruxelles. Complet. www.sherpa.be

Plus d'actualité