Norah Jones, retour à la case jazz

Avec son nouvel album "Day Breaks", Norah Jones nous replonge dans ses premières influences. 

Norah Jones, retour à la case jazz

Après des escapades country, pop et folk, Norah Jones revient à la case  jazz, quatorze ans après les débuts flamboyants de “Come Away With Me”. Entourée notamment de Wayne Shorter et de Brian Blade, elle balade ses mains sur le piano et nous fait craquer avec un timbre à la fois glamour et nonchalant. Elle flirte avec la pop sur l’enivrant Flipside, signe une magnifique relecture bluesy de Don’t Be Denied et se fait plaisir avec le bien nommé Peace de Horace Silver ou Fleurette Africaine du Duke Ellington. À offrir à celle (celui) que vous aimez. Elle (il) vous aimera encore davantage.

Norah Jones Day Breaks – Blue Note/Universal

Plus d'actualité