Comment le marché du livre se porte-t-il? La réponse en cinq chiffres

2021 avait été faste pour le marché du livre. Mais les défis pour cette année, entre inflation et (dé)plaisir de lecture, sont énormes.

des livres dans une librairie
© BelgaImage

+ 14,2 %

La hausse, selon l’Association des éditeurs belges, du marché total du livre en Fédération Wallonie-Bruxelles entre 2020 et 2021. Une excellente nouvelle, malgré la baisse au premier semestre 2022 pour la littérature générale (- 3 %).

273,3 millions

En euros, le poids du marché du livre en Fédération Wallonie-Bruxelles en 2021. Un an plus tôt, en pleine pandémie, ce dernier valait 239,4 millions.

55,9 millions

En euros, le chiffre d’affaires issu des ventes de bouquins de “fiction moderne”. C’est une augmentation de 7 % en un an.

33 %

L’augmentation du chiffre d’affaires du marché de la BD en 2021. Malgré le recul de 3 % au premier semestre 2022, les résultats restent bons, surtout du côté des mangas.

– 5 %

Le recul du marché du livre en juillet 2022. Le contrecoup par rapport à 2021 serait notamment lié à la hausse du coût de l’énergie.

Le point final

Le marché du livre et plus particulièrement encore le marché du livre belge francophone connaissent des années difficiles. Le rebond de l’an dernier, probablement lié à la pandémie et aux confinements, avait permis au secteur de souffler un peu. Mais les enjeux restent de taille. D’une part, les Belges ne sont pas des lecteurs acharnés. Selon le dernier sondage sur le sujet, avant la pandémie, un seul adulte sur deux était un lecteur de livres. D’autre part, au moment de la rentrée littéraire, une autre incertitude règne: l’inflation. Celle-ci comporte deux problématiques. Premièrement, la crise du papier est douloureuse. Elle engendre une pénurie et une envolée des prix. Deuxièmement, vu leur pouvoir d’achat en berne, les Belges limiteront-ils leurs dépenses de loisirs optionnelles?

Sur le même sujet
Plus d'actualité