Notre sélection de livres poches à glisser dans vos valises

En quête d’inspiration lectures ? Voici une sélection de romans à savourer pour les beaux jours, en bord d’une piscine, à la plage ou même depuis votre salon ! Peu importe l’endroit, tant que le plaisir de lire est de la partie.

Lecture d'été
© Unsplash

C’est l’été, et bien souvent on le fait rimer avec quelques bons bouquins dévorés en bord de plage. Pour l’occasion, la rédaction vous a concocté une petite sélection des romans qui nous ont fait chavirer cette année. Mini format, maxi plaisir ! Histoire d’en glisser plusieurs dans vos valises.

Virginie Grimaldi – Que ne dure que les moments doux

" L’une vient de donner naissance à une petite fille arrivée trop tôt. Elle est minuscule, pourtant elle prend déjà tellement de place. L’autre vient de voir ses grands enfants quitter le nid. Son fils laisse un vide immense, mais aussi son chien farfelu. L’une doit apprendre  à être mère à temps plein, l’autre doit apprendre à être mère à la retraite.
C’est l’histoire universelle de ces moments qui font basculer la vie, de ces vagues d’émotions qui balaient tout sur leur passage, et de ces rencontres indélébiles qui changent un destin. "

Pourquoi on craque ?

Il y a chez Virginie Grimaldi cette délicatesse qui déborde le long de sa plume. Cette manière de nous prendre par la main et de nous toucher aux travers de ses mots et de ses histoires. C’est joli et doux. Cela fait du bien.

Dans " Que ne dure que les momets doux " on aborde la maternité. Quand elle démarre, mais surtout quand elle s’arrête. S’arrête-t-elle un jour ? Au fil des pages, Grimaldi tisse une histoire touchante qui nous laisse le sourire aux lèvres et quelques larmes aux yeux en tourant sa dernière page.

Hervé le Tellier – L’anomalie

" Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension ". En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte.
Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai. "

Pourquoi on craque ?

Récompensé du Prix Goncourt en 2020, c’est sans surprise que l’on adore ce roman qui mérite cette distinction. C’est facétieux et extrêmement bien construit. La machine littéraire construite par l’auteur nous embarque directement. L’auteur le définit en ces termes : " J’ai inséré une idée technique dans une réflexion sociétale, avec l’idée romanesque d’une confrontation des personnages avec leur double. "

Et bim, ça se glisse dans la valise.

Catherine Bardon – La saga des Déracinés

" Almah et Wilhelm se rencontrent dans la Vienne brillante des années 1930. Après l’Anschluss, le climat de plus en plus hostile aux juifs les pousse à quitter leur ville natale avant qu’il ne soit trop tard. Perdus sur les routes de l’exil, ils tirent leur force de l’amour qu’ils se portent : puissant, invincible, ou presque. Ils n’ont d’autre choix que de partir en République dominicaine, où le dictateur promet 100 000 visas aux juifs d’Europe. Là, tout est à construire et les colons retroussent leurs manches. Pour bâtir, en plein coeur de la jungle hostile, plus qu’une colonie : une famille, un avenir. Quelque chose qui ressemble à la vie, peut-être au bonheur… "

Pourquoi on craque ?

Eh bien parce que c’est beau. Tout simplement. C’est fort aussi, dur par moment. Et incroyablement puissant. Cette saga littéraire nous plonge au cœur de la Shoah et de sa conséquences et nous livre une histoire remplie de résilience, de force et de volonté de vivre. Comme un cri déchirant face à l’injustice et à l’ignominie.

On suit, le cœur dans la gorge les destins d’Almah, de Wilhem, de Frederick et Myriam. Et on en redemande ! Bonne nouvelle, le quatrième volet " Un invincible été " vient de faire son arrivée au rayon poche. Plus d’excuse donc.

Leila Slimani – Le Pays des Autres

" En 1944, Mathilde, une jeune Alsacienne, s’éprend d’Amine Belhaj, un Marocain combattant dans l’armée française.
Après la Libération, le couple s’installe au Maroc à Meknès, ville de garnison et de colons. Tandis qu’Amine tente de mettre en valeur un domaine constitué de terres rocailleuses et ingrates, Mathilde se sent vite étouffée par le climat rigoriste du Maroc. Seule et isolée à la ferme avec ses deux enfants, elle souffre de la méfiance qu’elle inspire en tant qu’étrangère et du manque d’argent. Le travail acharné du couple portera-t-il ses fruits?

Les dix années que couvre le roman sont aussi celles d’une montée inéluctable des tensions et des violences qui aboutiront en 1956 à l’indépendance de l’ancien protectorat. Tous les personnages de ce roman vivent dans " le pays des autres " : les colons comme les indigènes, les soldats comme les paysans ou les exilés. Les femmes, surtout, vivent dans le pays des hommes et doivent sans cesse lutter pour leur émancipation. "

Pourquoi on craque ?

Le Pays des autres, c’est un livre captivant, d’une fluidité tout à fait remarquable, harmonieux et dans lequel Leila Slimani évite tous les pièges de la saga familiale aujourd’hui. Basé sur des personnages puissants et des enjeux forts, le Pays des Autres offre une version sans fard d’une réalité loin d’être simple.

Délia Owens – Là où chantent les écrevisses

" Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur " la Fille des marais " de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n’est pas cette fille sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent.

A l’âge de dix ans, abandonnée par sa famille, elle doit apprendre à survivre seule dans le marais, devenu pour elle un refuge naturel et une protection. Sa rencontre avec Tate, un jeune homme doux et cultivé qui lui apprend à lire et à écrire, lui fait découvrir la science et la poésie, transforme la jeune fille à jamais. Mais Tate, appelé par ses études, l’abandonne à son tour. La solitude devient si pesante que Kya ne se méfie pas assez de celui qui va bientôt croiser son chemin et lui promettre une autre vie. Lorsque l’irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même… "

Pourquoi on craque ?

Fort de son succès Outre-Atlantique, nous avons enfin pu mettre les mains sur ce roman dont la réputation n’est plus à faire. C’est une vraie pépite, au style sobre et épuré. Un brin poétique, qui nous transporte là où les lucioles brillent la nuit.

Sous oublier son adaptation en film qui sort dans quelques jours.

Éric Reinhardt – Comédies Françaises

" Fasciné par les arcanes du réel, Dimitri, jeune reporter de vingt-sept ans, mène sa vie comme ses missions : en permanence à la recherche de rencontres et d’instants qu’il voudrait décisifs.
Un jour, il se lance dans une enquête sur la naissance d’Internet, intrigué qu’un ingénieur français, inventeur du système de transmission de données qui est à la base de la révolution numérique, ait été brusquement interrompu dans ses recherches par les pouvoirs publics en 1974. "

Pourquoi on craque

Étrangement vivant, ce roman qui explore l’art de se louper pour l’ériger aux rangs d’art ne manque pas de nous faire sourire. Sous nos yeux et au fil des lignes, ce roman en contient un deuxième. Ces deux comédies françaises se lisent en parallèle, pour s’enchevêtrer, se croiser et se bouleverser.

C’est bourré d’humour, de bon sens et rempli d’une acuité rare. Le tout, accompagné de la plume savoureuse de l’auteur qui offre un style brillant et maitrisé.

Karine Tuil – Les choses humaines

" Les Farel forment un couple de pouvoir. Jean est un célèbre journaliste politique français ; son épouse Claire est connue pour ses engagements féministes. Ensemble, ils ont un fils, étudiant dans une prestigieuse université américaine. Tout semble leur réussir. Mais une accusation de viol va faire vaciller cette parfaite construction sociale.

Pourquoi on craque

Dans ce roman au sujet plus que brûlant et d’actualité, Karine Tuil évite tous les écueils pour nous livrer une histoire poignante et puissante. Le sexe et la tentation du saccage, le sexe et son impulsion sauvage sont au cœur de ce roman dans lequel l’autrice interroge le monde contemporain, et démonte la mécanique impitoyable de la machine judiciaire. Tout en nous confrontant à nos propres peurs. Car qui est à l’abri de se retrouver un jour pris dans cet engrenage ?

Sur le même sujet
Plus d'actualité