Passer la nuit avec six écrivains

En public au Théâtre 140 de Bruxelles ou en direct sur La Première, La nuit des écrivains revient ce soir. Au casting, des signatures qui - d’Adeline Dieudonné à Vanessa Springora, en passant par Philippe Jaenada - ont marqué l’actualité.

Pascal Claude et Myriam Leroy
Pascal Claude et Myriam Leroy animent l’émission. @ RTBF

La nuit sera blanche pour les six auteurs et autrices qui ont accepté l’invitation de Myriam Leroy et Pascal Claude – duo passé maître dans l’art d’entretenir la conversation d’après extinction des feux. De 21 heures à une heure du matin, Vanessa Springora, Philippe Jaenada, Nathacha Appanah, Daniel Pennac, Christine Aventin et Adeline Dieudonné partageront la même table sur la même scène (celle du Théâtre 140 à Bruxelles) pour échanger leurs points de vue sur le sens à donner à leur drôle de métier. Quatre heures pour entendre ceux et celles qui la font débattre de la littérature et de sa nécessité à nous guider sous les tirs groupés des courants d’idées qui traversent notre société. L’échange se fait en public (mais la soirée est sold-out) et sera diffusé en direct sur La Première

La première heure posera cette question: à quoi bon écrire quand le monde brûle ?”, explique Pascal Claude, pointant le double sens à donner ici au verbe “brûler” au moment où la crise climatique défie notre avenir et où la démocratie titube. “La deuxième heure se penchera sur la question de la violence, poursuit Pascal Claude. Comment écrire la violence? L’écriture est-elle une réponse à la violence ? L’écriture doit-elle être violente ? Toutes ces questions devraient interpeller nos invités qui, dans leurs livres, chacun à leur manière, explorent le thème de la violence. Que ce soit Philippe Jaenada qui écrit sur des faits divers, Vanessa Springora, l’autrice du Consentement (livre phénomène qui a dénoncé les pratiques prédatrices de Gabriel Matzneff – NDLR) ou Adeline Dieudonné chez qui le sujet de la violence est également très présent.”

La troisième heure ouvrira le dialogue avec le public dans une longue séquence de questions-réponses qui fera l’objet d’un Facebook live. Enfin, si les esprits sont encore clairs – car le marathon, même s’il est intellectuel et se fait en position assise, est fatigant, la dernière heure sera consacrée à un dossier cher à Daniel Pennac – celui des droits des lecteurs. Qu’a-t-on le droit de faire – ou de ne pas faire – lorsqu’on ouvre un livre? Passé minuit, nos six héros et héroïnes répondront à la question, leurs interventions étant ponctuées par des moments musicaux (Saskia interprétera deux titres) et d’autres plus poétiques avec Joëlle Sambi, autrice du recueil Caillasses.

La nuit des écrivains. Mercredi 10 novembre. De 21h à 1h, La Première.

Sur le même sujet
Plus d'actualité