Zep pose la complexe question du sens de la vie

Un roman graphique sobre subtil et follement élégant.

Zep ©Prod

Zep est le papa de Titeuf, comme aiment à le dire les gens qui considèrent les auteurs de BD comme de grands enfants (en effet, on ne dirait pas de Flaubert qu’il est le papa de Madame Bovary). Mais pas seulement, et il nous le prouve parfois, en prenant des vacances bien méritées loin de son héros à la banane capillaire. Après un récit de potes (Une histoire d’hommes), et un conte pas du tout pour enfants (la sulfureuse Esmera), il nous bluffe une fois de plus avec ce roman graphique sobre, subtil et follement élégant. Derrière ce joli titre se cache l’histoire d’un homme qui s’était retiré du monde et de son envahissant tumulte. Mais la vie est facétieuse et le voilà forcé d’y replonger, après 25 ans de silence dans la réclusion des chartreux. Au fil de ses rencontres se pose la complexe question du sens de la vie, et de nos rapports aux autres. Avec intelligence, Zep pose les bonnes questions, et se garde bien d’y répondre.

*** Zep. Un bruit étrange et beau. Rue de Sèvres, 84 p.

Plus d'actualité