Jim Harrison est mort

Monstre des lettres américaines, il quitte le décor à l’âge de 78 ans.

harrison

 

Ogre de la littérature américaine, Jim Harrison avait l’oeil menaçant, reste d’un accident d’enfance. L’homme, qui avançait en déplaçant sa carcasse de pierre, avait teinté ses romans et ses nouvelles – parmi lesquelles ses fameuses Légendes d’automne – d’un trait de virilité bourrue qui rendait grâce à la nature, celle du Michigan, du Nouveau Mexique ou du Montana dont il a fait le décor de ses livres.

Poète, grand mangeur, gros fumeur, solitaire, amateur d’une cuisine rustique et des vins les plus raffinés, Jim Harrison a connu le succès international avec des romans phares – Un bon jour pour mourir, Sorcier, Dalva, Entre chien et loup, le déjà cité Légendes d’automne, adapté au cinéma par Edward Zwick dans un western porté par Brad Pitt, Anthony Hopkins et Aidan Quinn. Prolixe, il continue à publier un roman à peu près tous les deux – Retour en terre, Une odyssée américaine, Grand maître… Le plus récent, Péchés capitaux est paru l’année dernière. Celui à qui Jean-Louis Murrat avait dédié une chanson (“Jim murmurant à cheval”) est mort à Patagonia dans l’Arizona. Il avait 78 ans. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité