Maryse Wolinski: « Mon mari est mort le crayon à la main »

Elle a perdu son époux - le dessinateur Georges Wolinski - dans la tuerie perpétrée par les frères Kouachi à la rédaction de Charlie Hebdo. Un an après les faits, elle parle

illu_01_wolinski_isopix

Le 7 janvier, elle sera sur Europe 1 à 7 heures du matin. A 8h30, elle sera sur iTélé. Elle enchaînera avec une télé canadienne avant de rejoindre le plateau du 13 heures d’Elise Lucet sur France 2. Après deux interviews pour la presse écrite, elle est attendue sur France 5 dans C à vous et puis sur BFM. Elle terminera la journée dans Soir 3 sur France 3. On l’a compris. Maryse Wolinski n’a pas envie de se taire. Après le moment de sidération où elle ne croit pas ce qu’on lui dit – son mari, le dessinateur Georges Wolinski est mort dans l’attaque de la rédaction de Charlie Hebdo -, après avoir vu sa vie basculer dans le vide et l’inconnu, elle a décidé de passer à l’action.

Elle a voulu comprendre ce qui s’est passé ce matin du 7 janvier 2015 lorsque les frères Kouachi, au nom d’Allah, ont tiré sur les membres de la rédaction de Charlie, abandonnant derrière eux douze cadavres et provoquant une onde de choc planétaire. Le résultat de sa contre-enquête est consigné dans Chérie, je vais à Charlie, livre dur et émouvant qui paraît cette semaine, première étape de sa reconstruction. Stimulée par sa colère, la veuve de Wolinski énumère les défaillances et les zones d’ombre qui, aujourd’hui encore, lui étreignent le cœur.       

L’interview dans le Moustique du 5 janvier 2016.

Sur le même sujet
Plus d'actualité