Trésor BD découvert sur les murs du Syndicat libre de la fonction publique

Des ouvriers ont mis à jour des dessins de Peyo, Franquin, Roba et Hubinon.

bd

Il y a bien sûr les grottes de Lascaux. Il y a aussi les tableaux de maîtres retrouvés dans des poubelles ou des poulalliers. Il y aura désormais des chefs-d’œuvre de la bande dessinée belge dénichés sous cinq couches de papier peint. Les ouvriers travaillant dans les bâtiments du Syndicat libre de la fonction publique à Bruxelles sont tombés sur plusieurs dessins signés, à même le mur, par Peyo, Franquin, Hubinon, Roba. Dans l’élan, certains ont été abimés, mais la plupart sont intacts et confirment que ces génies de la BD étaient de grands gamins – l’inscription “Prière de ne plus dessiner sur ce mur SVP » le laissant clairement entendre.
 
Pourquoi Franquin et Peyo s’amusaient-ils à taguer le mur de cet immeuble avec le visage de Buck Danny, Pirlouit ou du Marsupilami? Tout simplement parce qu’il abritait jadis la World Press, agence qui fournissait dessins et bandes dessinées à plusieurs publications. Le Syndicat libre de la fonction publique a décidé de tout mettre en œuvre pour conserver et protéger ce petit trésor tombé de la machine à détapisser.

Sur le même sujet
Plus d'actualité