Saul Leiter, le peintre photographe

Une éblouissante rétro d’un grand maître de la couleur à découvrir à Anvers.

Saul Leiter ©Prod

Saul Leiter, immense photographe américain n’est venu à la photo qu’à reculons. Grand admirateur de Vermeer ou de Bonnard, Saul Leiter (1923-2013) se rêvait en effet en peintre! En rupture avec son milieu (son père rabbin est hostile à toute carrière artistique), il s’installe à New York dès 1946, y fait ses débuts en peinture, expose dans l’East Village, peuplé d’artistes. Parallèlement, pour vivre, il arpente les rues de la cité, sous la pluie, sous la neige, et se fait un nom grâce à ses photos en noir et blanc. Le Moma l’expose bientôt. Il est sollicité par des magazines de mode, dont Harper’s Bazaar. Mais discrètement – seuls ses proches sont au courant – il photographie aussi en couleur, inlassablement. À une époque où seul le noir et blanc est considéré comme “artistique”.

Des clichés emblématiques

Sous son objectif, la rue prend ainsi de la couleur dans des cadrages décalés. Plus que la réalité, les atmosphères y sont rendues. Ici, l’essentiel d’une silhouette se cache sous une ombelle rouge. Là, des flocons de neige ponctuent une pub Coca-Cola, plus loin un profil se devine derrière une vitre embuée. Et partout, dans tous ces reflets de vie, il y a ces vibrations. Qui viennent de l’intérieur, comme celles d’un peintre. Comme celles d’un Rothko par exemple. Il vous reste seulement quelques jours pour arpenter au FOMU, à Anvers, tout l’univers (peintures, photos) si subtil et particulier d’un artiste dont le travail en couleur ne sera célébré à l’international que quelques années avant sa mort. Courez-y !

À voir aussi, un étage plus bas, l’univers des Selleslags, père et fils, grands reporters de presse. En 2015, Herman, le fils (qui œuvra pour le magazine HUMO), fit don au FOMU des archives familiales. Planches-contacts, diapos, clichés emblématiques (Beatles, Rolling Stones) font revivre avec acuité toute une époque.

*** SAUL LEITER, jusqu’au 29/1. FOMU, Waalsekaai 47, 2000 Anvers. Selleslags: jusqu’au 22/6. www.fotomuseum.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité