La mode belge à Bozar: l’expo estivale

The Belgians: An Unexpected Story, tour d'horizon des maisons et des créateurs qui ont construit la réputation de la Belgique dans le domaine de la mode. Un des rendez-vous obligés de la belle saison.  

pfile268418_activity15605

En entrant, on tombe sur une spectaculaire mise en scène de quelques emblèmes de notre Belgique chérie. Un chapeau de Gille, une tapisserie rappelant la belle époque de notre industrie du textile, un gigantesque ancien billet de 20 francs, un sac Brillant signé Delvaux… L’image donne une idée de l’esprit que Didier Vervaeren, commissaire de l’expo, a voulu traduire à travers cette grande rétrospective autour de la mode belge, la première du genre. Une fois la vitrine hommage derrière nous, on peut alors entrer dans le vif du sujet… On tombe sur une immense armée de mannequins qui, tous, avancent avec l’idée que la mode belge n’est pas née d’hier.

Réputée l’une des plus exigeantes et des plus audacieuses, la mode belge est louée par les plus grands spécialistes de l’histoire du costume. La preuve par Suzy Menkes, illustre journaliste américaine qui avait fait le déplacement pour le vernissage de l’expo. La mode chez nous – et la mise en scène imaginée par Vervaeren leur rend grâce – c’est bien sûr les Six d’Anvers – ce groupe de créateurs sortis de l’Académie d’Anvers qui, au milieu des années 80, va mettre le vêtement made in Belgium sur la scène internationale. Il serait pourtant injuste de réduire le parcours de The Belgians à la simple énumération des créations de Ann Demeulemeester, Dirk van Saene, Marina Yee, Dirk Bikkembergs, Dries van Noten et Walter van Beirendonck…

Outre la folie esthétique de ces six-là, l’exposition met l’accent sur Martin Margiela, sorte de pape ayant appliqué la grammaire de l’avant-garde au vêtement. Mais aussi sur les ténors d’un certain classicisme (Natan) et les actuels stars de la fashion sphère (Raf Simons, Kris Van Assche, Antony Vaccarello…). L’intérêt de la visite réside encore dans la découverte des pionniers qui ont fait la mode belge avant qu’elle ne devienne sujet médiatique. Exemple: la maison Norine Couture qui, à Bruxelles dans les années 20, développait déjà des collaborations avec des artistes comme René Magritte. Au final, une expo qui place enfin la mode belge au centre de notre imaginaire collectif puisque, qu’on le veuille ou non, dessiner des fringues c’est de la culture.

The Belgians. An Unexpected Story. Jusqu’au 13 septembre. Bozar, rue Ravenstein 23, 1000 Bruxelles. 02/507.82.00. www.bozar.be  

Sur le même sujet
Plus d'actualité