Cinéma : Reminiscence, un thriller à voir absolument

Hugh Jackman poursuit une vamp dans un thriller de science-fiction qui tient presque toutes ses promesses.

Reminiscence

Après la montée des eaux et la guerre qui a suivi, Miami est coupée en deux : les moins nantis vivent dans les quartiers inondés, les riches ont les pieds au sec, tant que tiendront les barrages qui les séparent. Dans ce monde d’un futur vers lequel notre présent pourrait nous mener, les gens veulent se souvenir des jours heureux. Nick Bannister (Hugh Jackman en ancien combattant claudiquant) a fait de cette vague nostalgique son gagne-pain : grâce à sa machine, il fait revivre à ses clients leurs moments de bonheur passés. Quand débarque l’énigmatique et vaporeuse Mae (Rebecca Ferguson qui fait bigrement penser à Ingrid Bergman), l’amour mais aussi de sérieux ennuis font leur entrée dans sa vie.

On retrouve dans Reminiscence, premier long-métrage de Lisa Joy – créatrice de la série Westworld – des références à la pelle. Et pas des plus mauvaises : de Angel Heart dont elle emprunte l’atmosphère à Strange Days, pour le côté « technique ». Si le film nous tient en haleine par son récit qui mélange les codes de la science-fiction et du film noir classique, il nous perd dans son volet romantique et dans des dialogues fades et souvent sentencieux. – Eric Russon

Reminiscence de Lisa Joy avec Hugh Jackman, Rebecca Ferguson, Thandiwe Newton, Cliff Curtis, thriller, 1h56

Reminiscence

Reminiscence

Sur le même sujet
Plus d'actualité