Divertimento, le fabuleux destin de l'une des rares cheffes d'orchestre

Le pitch était casse-gueule, mais Marie-Castille Mention-Schaar réussit à faire de Divertimento un film émouvant qui ravira les amateurs de musique classique.

Divertimento
© Prod.

Tout est à craindre quand un film s’inspire de faits réels, surtout s’il s’agit d’une “success-story” dont les protagonistes sortent vainqueurs de préjugés racistes, sexistes et sociaux. Même si Divertimento n’évite pas un certain manichéisme, le résultat est plutôt une bonne surprise. Oulaya Amara et Lina El Arabi inter­prètent les sœurs jumelles Ziouani qui, dans les années 90, ont tout fait pour vivre leur passion pour la musique classique. En particulier Zahia, qui rêvait depuis l’enfance d’être chef d’orchestre et à qui on a dit qu’une femme née dans une cité ne pourrait jamais accéder à cette fonction. Marie-Castille Mention-Schaar réussit à insuffler à son film autant d’énergie que d’émotion, en nous faisant entrer dans la tête de cette jeune fille pour qui la musique est absolument partout, jusque dans les bruits de la ville.


*** Réalisé par Marie-Castille Mention-Schaar. Avec Oulaya Amamra, Lina El Arabi - 110’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité