Pourquoi il faut se rendre au Ramdam Festival à Tournai

Du 13 au 23 janvier, Ramdam - Le festival du film qui dérange enflamme l’Imagix de Tournai. Tour d’horizon de sa 13e édition.

Ramdam festival
© Olivier Papegnies & Thomas Israël

Chaque année, avec le succès que l’on sait, Tournai met à l’honneur des films qui remuent nos sociétés contemporaines. Fictions, documen­taires, films en avant-première ou en compétition pour le Ramdam de l’année, le prix du public ou le prix de l’héroïne la plus époustouflante se départageront dans une impressionnante programmation. Vous pourrez découvrir la révélation belge du dernier festival de Cannes, Dalva d’Emmanuelle Nicot, portrait d’une jeune fille en proie à l’inceste paternel, interprétée par la jeune Zelda Samson; le très attendu The Son de Florian Zeller (suite de The Father, avec Hugh Jackman et Laura Dern); Le bleu du caftan de la réalisatrice marocaine Maryam Touzani porté par une sidérante Lubna Azabal (également marraine du ­Ramdam), Houria de Mounia Meddour (réalisatrice de Papicha) ou Temps mort, premier long-métrage d’Ève Duchemin après son documentaire En bataille, portrait d’une directrice de prison. Mais aussi du cinéma japonais, scandinave ou argentin, sans oublier les séances ­spécial Kids. On y va!

À lire aussi : Oppenheimer, Barbie, Dune... Les 10 films les plus attendus de l'année 2023

https://www.youtube.com/watch?v=SJWRY4DzoAQ&t=30s

Tournai Ramdam Festival, du 13 au 23/1. www.ramdamfestival.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité