Les César 2023 se dévoilent: nouveau président, règle inédite, etc.

Pour 2023, les César prévoient quelques changements au programme, dont un qui fait débat puisqu'il rappelle le souvenir de l'affaire Polanski.

Cérémonie des César 2022
La course aux Césars 2023 est bientôt lancée © Belga Image

Le suspense a pris fin: l'Académie des César et Canal+ ont révélé le nom de celui qui aura la charge de présider sa cérémonie 2023. Il s'agira de Tahar Rahim, célèbre pour avoir notamment joué dans «Un prophète» et «Désigné coupable». Une nouvelle qui amène à préciser quelques détails sur la 48e édition de l'événement, avec quelques changements au programme.

Un président... et plein de maîtres de cérémonie!

Dans le communiqué de presse, l'Académie des César loue le parcours de Tahar Rahim, qui «a mené sa carrière avec finesse, s'orientant vers des personnages riches, divers et complexes, et des expériences nouvelles», d'où sa désignation comme président. Il avait obtenu le Grand Prix du Festival de Cannes et 9 César suite à la sortie d'«Un prophète» en 2009. Il a également été nommé aux Golden Globes et aux Bafta pour «Désigné coupable», et était membre du jury à Cannes en 2021.

Pour ceux qui attendaient le nom de celui ou celle qui présenterait la cérémonie des César, l'Académie a voulu se montrer originale sur ce point. Contrairement à l'accoutumée, il n'y aura pas une personnalité mise ainsi en avant sur la scène de l'Olympia, mais plusieurs. La présentation devrait donc se faire de manière collégiale, sans maître de cérémonie. «Des acteurs ou duos d'acteurs se succéderont sur scène pour remettre trois statuettes chacun», est-il expliqué dans Le Parisien. Parmi les stars conviées, le quotidien cite Jérôme Commandeur, Ahmed Sylla, Léa Drucker, Jamel Debbouze et Alex Lutz.

Le débat de l'année: une règle pour écarter le spectre de l'affaire Polanski

Une nouvelle règle fera également beaucoup parler. Désormais, toute personne accusée de «faits de violence» sera écartée de la cérémonie par l'Académie des César, bien qu'il puisse toujours être nommé et récompensé. «Cette mise en retrait exclura également toute prise de parole, au nom de cette personne, lors de ces mêmes événements - y compris si un César devait lui être attribué à l’issue du second tour de vote», précise-t-elle. Une façon de respecter les victimes (même présumées).

Mais le but est surtout d'éviter une affaire Polanski bis. En 2020, le cinéma français tout entier était secoué suite à la récompense obtenue par le cinéaste pendant la cérémonie, malgré des accusations de violences sexuelles. En 2023, le spectre de cette polémique est revenu de plus belle avec l'acteur Sofiane Bennacer, un temps présent dans la liste des révélations des prochains César. Fin novembre 2022, celui-ci avait été mis en examen pour viols et violences sur conjoint. Après ces révélations, l'Académie a dû intervenir en urgence afin de le retirer de la sélection «meilleurs espoirs», avant d'édicter la règle générale qui fait aujourd'hui loi.

Après l'annonce de la nouvelle règle de l'Académie, des associations ont applaudi cette décision. C'est le cas du collectif Osez le féminisme, connu pour avoir dénoncé le sacre de Polanski en 2020, qui appelle à continuer à prendre des décisions en ce sens. Son but: écarter définitivement les personnes accusées de «faits de violence», y compris de la liste des nommés. Une critique reprise par la comédienne Andréa Bescond qui qualifie la décision d'«absurde». «Nommer ou remettre un César à quelqu’un qui ne sera pas là, c’est le glorifier de toute manière», a-t-elle déclaré à LCI, en estimant que quitte à prendre une initiative en la matière, il aurait mieux valu «aller jusqu'au bout» en écartant complètement les personnes accusées. L'Académie devrait mener des travaux supplémentaires au cours du premier semestre 2023 «devant l’ampleur et la complexité de ces questions».

Rendez-vous le 24 février!

En novembre dernier, les César avaient déjà donné la liste des Révélations pour 2023, avec une trentaine de noms au total. «Cette liste sera transmise à titre d'information à l'ensemble des membres de l'Académie dans le cadre de leur vote pour les César 2023 du meilleur espoir féminin et du meilleur espoir masculin», fait savoir l'Académie.

Cette année, la cérémonie aura lieu le vendredi 24 février. Selon le Parisien, le César d'honneur sera remis au réalisateur David Fincher.

Sur le même sujet
Plus d'actualité