The Banshees of Inisherin vaut-il ses huit nominations aux Golden Globes ?

Après Bons Baisers de Bruges, Colin Farrell et Brendan Gleeson se retrouvent dans The Banshees Of Inisherin.

the banshees of inisherin
© Prod.

En 1923, sur la petite île irlandaise isolée d’Inisherin, le temps s’écoule avec monotonie. Padraic (Colin Farrell), modeste paysan, vit avec sa sœur Siobhan (Kerry Condon) et retrouve chaque jour son vieil ami Colm (Brendan Gleeson) au pub pour parler de la pluie et du beau temps. Du jour au lendemain, Colm met fin à leur amitié, laissant un Padraic ­abasourdi mais bien déterminé à faire revenir son compère sur sa décision… Martin McDonagh (Three Billboards) retrouve ses deux comédiens de Bons baisers de Bruges, les “Banshees” du titre étant des créatures de la mythologie du folklore irlandais qui annoncent la mort avec un cri silencieux entendu seulement par leurs victimes.

Ici, c’est aussi la mort d’une amitié qui vient se greffer à une autre séparation en train de se jouer au loin, celle du sud de l’Irlande, alors en pleine guerre d’indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni. De ces tourments intimes qui appellent de plus grands bouleversements, McDonagh, qui dirige des comédiens au diapason, tire une fable ironique et poignante. Kerry Condon, sublime premier rôle féminin, donne la réplique à un formidable Colin Farrell, couronné meilleur acteur à la Mostra de Venise en septembre dernier. Une récompense qui en appelle peut-être d’autres… En attendant les Oscars, le film a décroché huit nominations aux Golden Globes qui se tiendront le 11 janvier. Pour une fois, les Banshees ­semblent avoir été porteuses d’heureux présages.


*** Réalisé par Martin McDonagh. Avec Colin Farrell, Brendan Gleeson - 114’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité