Cet été-là : Marina Foïs se fait voler la vedette par une jeune actrice

Après La Famille Bélier, Eric Lartigau signe une nouvelle chronique familiale qui sent bon cette fois la nostalgie des soirées d'été.

cet été là
© Prod.

Dune a 11 ans. Trop vieille pour jouer avec sa copine Delphine, trop jeune pour flirter avec les garçons. Dune filme tout et tout le monde avec un vieux caméscope.  Elle a “besoin de se fabriquer des souvenirs”. Dune est l’héroïne du dernier film d’Éric Lartigau, l’heureux réalisateur de La famille Bélier. Dans Cet été-là, il raconte les vacances familiales dans les Landes qui vont changer la vie de Dune et celle de ses parents entre lesquels l’orage commence à gronder. Les films dont les héros sont des enfants n’ont d’intérêt que si leur regard nous apprend des choses sur les adultes et sur eux-mêmes. C’est le cas avec cette comédie douce-amère tirée d’un roman graphique de Mariko Tamaki. Cet été-là est une chronique qui a la douceur des fins d’après-midi d’été, quand on voudrait que le soleil reste encore un peu mais qu’on est heureux quand même à l’idée de dîner dehors, face à la mer. Dans le rôle de Dune, la jeune Rose Lou Pellicer vole la vedette à Marina Foïs, Chiara Mastroianni et Gael García Bernal.


** Réalisé par Éric Lartigau. Avec Rose Lou Pellicer, Marina Foïs - 99’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité