7 films de Noël à regarder en famille ce 25 décembre

Petite liste de films pour petits et grands à regarder au chaud, blottis sur le canapé, ou près de la cheminée.

7 films de Noël à regarder en famille ce 25 décembre
Capture écran Youtube Santa&Cie© Légende Productions, Chez Wam

Santa&Cie, 2017

Si les Maman, j’ai raté l’avion, le Père Noël est une ordure ou L’étrange Noël de Mr Jack sont des classiques indémodables qu’il fait toujours bon de revoir après avoir déballé ses cadeaux et digéré les agapes de la veille, on peut aussi se tourner vers d’autres valeurs sûres voire (re)découvrir des films moins connus à visionner en famille.

Et partir par exemple sur un film de Noël à la française, comme la comédie Santa&Cie. En pleine fabrication des cadeaux, tous les lutins du Père Noël sont tombés malade. Celui-ci, interprété par Alain Chabat, oriente son traineau vers Paris afin de trouver un remède qui pourra les remettre sur pied avant le lever du jour, et rencontre  une famille de bobos aux enfants turbulents.

Le Drôle de Noël de Scrooge, 2009

L’une des nombreuses adaptations des Contes de Noël de Charles Dickens, réalisé par Robert Zemeckis (Forrest Gump, Le Pôle express, voir plus bas, etc.). Ebenezer Scrooge (Jim Carey) est sans doute le marchand le plus avare et aigri de tout Londres. C’est dire s’il déteste Noël, fête pendant laquelle la générosité et la bonté sont au rendez-vous. Mais cette année, la soirée ne va pas se passer comme d’habitude : la visite de trois fantômes va changer sa vie à jamais…

Edward aux mains d’argent, 1990

Un Tim Burton grand millésime, mêlant comme il se doit le fantastique, la comédie et le drame romantique. Edward est un garçon ordinaire, à un détail près : suite au décès de son créateur, qui n’avait pas achevé son travail, il a des lames de ciseaux à la place des mains. Recueilli par Peg Boggs, le jeune homme tombe amoureux de sa fille, Kim, et voit les habitants de la banlieue résidentielle où il vit se retourner petit contre lui. Avec Johnny Depp et Winona Ryder.

Le Pôle express, 2004

Un jeune garçon se met à douter de l'existence du père Noël. Il monte dans un train mystérieux en partance pour le pôle Nord et pour des contrées pleines de magie. Premier film entièrement réalisé en motion capture, avec la voix de Tom Hanks en Père Noël, notamment. Robert Zemeckis à la réalisation.

Klaus, 2019

Une fable sur les origines de Santa Claus, à contre-courant des versions classiques. Jesper, qui s'est distingué comme le pire élève de son école de facteurs, échoue sur une île enneigée, au nord du Cercle arctique. Là-bas, les habitants ne s'entendent pas et ne se parlent presque jamais. Quant à s’écrire…

En tant que facteur, Jesper arrive donc comme un cheveu sur une bûche de Noël. Il va toutefois rencontrer Alva, l'institutrice de l'île, Klaus, mystérieux menuisier qui vit en ermite et dont le chalet regorge de jouets artisanaux. Ensemble, ils vont s’atteler à réenchanter la vie des habitants de l’île. Produit par Netflix, ce film d’animation hispano-britannique est réalisé par Sergio Pablos, cocréateur de Moi, Moche et Méchant.

À lire aussi : Alimentation : trois conseils pour faire passer les excès de fin d’année

The Holiday, 2006

Pour les plus grands (à partir de 10 ans environ), un autre classique de Noël à voir si vous aimez les comédies romantiques et que vous avez trop vu Love actually. Deux trentenaires (Cameron Diaz, Kate Winslet) déçues par l’amour s’échange une villa le temps des fêtes. Elles vont peut-être y retrouver l’âme sœur…

La vie est belle, 1946

Pour les plus grands, un classique du cinéma américain, par le grand Frank Capra. Alors le personnage incarné par James Stewart décide de se suicider, un soir de Noël, un ange raté descend du ciel pour essayer de l’en dissuader.

A lire aussi : Comment savoir si vos proches aiment réellement leurs cadeaux de Noël?

Sur le même sujet
Plus d'actualité