Broker, le prochain film sud-coréen qui va vous troubler

Kore-Eda met en scène Broker, une histoire sud-coréenne sur le trafic d’enfants avec Song Kang-ho, star de Parasite.

Broker ou Les bonnes étoiles
© Prod.

En 2018 il remportait la palme d’or avec Shoplifters, destin d’une famille de voleurs qui recueillaient une petite fille maltraitée dans la banlieue de Tokyo, tandis que Nobody Knows se penchait sur un groupe d’enfants livrés à eux-mêmes. Avec la même tendresse, le Japonais Hirokazu Kore-Eda s’empare ici d’un fait social répandu en Corée du Sud, l’abandon de nouveau-nés et le trafic d’enfants. Avec une multiplicité de points de vue (la mère isolée, les trafiquants, les deux femmes flics chargées de la filature, et même le bébé), Broker (qui signifie “intermédiaire”) évolue comme un road-movie, depuis l’abandon de l’enfant dans une baby box de Busan jusqu’aux rencontres avec les parents potentiels. Mais de scène de repas typiquement coréenne en discussion qui révèle les secrets de chacun, le film se mue en réflexion profonde sur les liens qu’on se choisit pour réparer l’abandon. Et de l’étrange pacte entre tous ces “intermédiaires” naît un film de résilience troublant, porté par des stars coréennes, dont le colossal Song Kang-ho en malfrat au grand cœur et la ­chanteuse de K-pop IU.


*** Réalisé par Hirokazu Kore-Eda. Avec Song Kang-ho, IU, Doona Bae - 129’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité