Les Amandiers, beau et vibrant comme la jeunesse

Avec Les Amandiers, Valeria Bruni Tedeschi rejoue ses années d’apprentissage dans l’école de théâtre de Chéreau.

Les Amandiers
© Prod.

Ça commence par une audition. Une jeune fille blonde (fougueuse Nadia Tereszkiewicz) joue La putain respectueuse. Elle se cogne. Elle trébuche. Elle joue à fleur de peau. “Pourquoi voulez-vous être actrice?” questionne le jury attentif. C’est à cela que le film tout entier semble répondre: être ou ne pas être acteur ou actrice. À 57 ans, Valeria Bruni signe son (septième) film, sans doute le plus grave et le plus beau, réalisant une reconstitution “avant tout émotionnelle” de ses années dans l’école (éphémère) créée en 1986 par Patrice Chéreau et Pierre Romans (disparus depuis, ici incarnés par Louis Garrel – sur les écrans avec le fabuleux L’innocent – et Micha Lescot). “Louis a dû trouver ce que j’appelle son Patrice Chéreau intérieur car il ne s’agissait en aucun cas de l’imiter, même si on a retrouvé ses chemises Agnès B et ses petits cigares. Il voulait absolument jouer Chéreau, car il est également metteur en scène et était fasciné par son travail”, nous confie-t-elle, lovée dans un pull rose pâle au dernier Fiff de Namur. On y découvre un Chéreau fiévreux et passionné (“Jouer c’est dangereux, c’est grave, c’est une responsabilité”, tonne-t-il), séducteur et cruel, consommateur de drogue, à la hauteur de sa légende. “On avait proposé à Chéreau de diriger l’Odéon à Paris, il a refusé pour le théâtre des ­Amandiers à Nanterre en banlieue, c’était un choix politique. L’idée de créer une école au sein d’un théâtre était géniale. Tout le monde venait, Bernard-Marie Koltès, Catherine Deneuve, Barbara, c’était fou”, poursuit-elle. Entre les répétitions du Platonov de Tchekhov, la peur du Sida et la découverte du sentiment amoureux, c’est toute une jeunesse qui ressurgit sous nos yeux avec son goût violent, absolu, de vivre et de jouer.


*** Réalisé par Valeria Bruni Tedeschi. Avec Nadia Tereszkiewicz, Sofiane Bennacer. – 126’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité