Yuku et la fleur de l’Himalaya, la comédie musicale pour les petits

Arnaud Demuynck revient avec Yuku et la fleur de l’Himalaya, merveille animée où Arno fait un dernier blues.

Yuku et la fleur de l'himalaya
© Prod.

On avait grande hâte de découvrir le premier long-métrage du Belge Arnaud Demuynck, connu pour “La Chouette du cinéma”, innovant programme de courts-métrages animés pour les tout-petits. Réalisé avec Rémi Durin, Yuku et la fleur de l’Himalaya rassemble les qualités de ses courts-métrages (Le parfum de la carotte ou les contes gourmands La chouette en toque autour de l’alimentation), comme la solidarité ou le pouvoir des ­contes pour éveiller l’imaginaire de l’enfant. Ici il nous plonge dans l’histoire de Yuku, une petite souris musicienne (et fan de ­ukulélé) qui décide de partir chercher une fleur magique pour sa grand-mère malade, tout en haut de l’Himalaya. Au terme d’un parcours semé d’embûches où l’on croise un rat protecteur au cuir usé (qui porte la voix d’Arno dans un dernier blues émouvant), un loup affamé (Tom Novembre) ou une renarde joyeuse (Agnès Jaoui), Yuku aura résolu certaines énigmes de la vie et découvert son propre talent de conteuse. À ne pas manquer pendant les vacances de la ­Toussaint! À partir de quatre ans.


*** Réalisé par Arnaud Demuynck. Avec les voix d’Arno, Agnès Jaoui, Lily Demuynck – 65’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité