Un beau matin, entre la vie et la mort avec une Léa Seydoux émouvante

Mia Hansen-Løve s'inspire à nouveau de sa propre vie, de manière toujours plus intime, pour nous délivrer ce film délicat, entre gravité et légèreté.

un beau matin avec pascal greggory et léa seydoux
© Prod.

Cinéaste gracieuse, Mia Hansen-Løve (Bergman Island, Le père de mes enfants) dévoile avec pudeur un pan de sa propre histoire – celle d’une jeune mère qui retombe amoureuse alors que son père sombre dans une maladie neurodégénérative. L’immense réussite de ce film tient à la perfection de son interprétation. Face à Léa Seydoux émouvante dans le rôle de Sandra, retrouvant chair entre les bras de Melvil Poupaud en scientifique amoureux, on découvre un Pascal Greggory au-delà du bouleversant en père diminué qui ne reconnaît plus les objets ni les livres de sa bibliothèque, et dont Sandra devra transmettre la mémoire tout en recommençant à aimer. La preuve qu’il n’y a pas de second rôle mais que de grands acteurs.


** Réalisé par Mia Hansen-Løve. Avec Léa Seydoux, Pascal Greggory, Melvil Poupaud – 113’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité