Secrets de tournage: Harry Potter raconté par Alan Rickman

Sa mort en 2016 avait marqué les fans de la franchise Harry Potter pour qui le Professeur Rogue avait occupé une place de cœur importante parmi les personnages de la saga. Ses journaux de tournages viennent d’être publiés.

Le cast lors de la sortie du volet final de Harry Potter © Getty Images

Dans les pages du Guardian, on apprend que dès 1972 Alan Rickman gardait un petit journal dans lequel il notait diverses choses triviales, des rendez-vous, anniversaires ou encore des premières. Cette habitude s’est peu à peu transformée pour prendre finalement la forme de véritable journaux intimes dans lesquels l’acteur confiait ses anecdotes de tournages, son avis sur ses co-stars, ses questionnements…

C’est presque 10 ans d’histoire selon Professeur Rogue que l’on peut découvrir en feuillant ces quelques 26 journaux. On a repris les plus marquantes.

Des débuts hasardeux

Ainsi on apprend qu’il a fallu un peu de temps pour que Alan Rickman s’approprie le rôle qu’il accepte un soir d’été en Toscane. Ses premiers contacts avec l’univers de JK Rowling sont hésitants mais il souhaite s’entretenir avec elle pour en apprendre davantage. Sur Rogue mais également sur son passé. C’est ce qu’on apprend dans les entrées de son journal du 6 et 7 octobre 2000. "Il y a des choses que seulement Rogue et vous connaissez, et j’ai besoin de les connaître". Elle me répond "Vous avez raison, appelez-moi demain, personne d’autre ne sait ces histoires."

De cet entretien, une curieuse amitié est née et il décrit Joanne comme " quelqu’un qui semble réellement vivre ses histoires. Pas qui les invente. "

Le 10 octobre, le tournage du premier volet de la sage démarre enfin. On y apprend que la fameuse scène où la chouette Hedwige dépose un Nimbus 2000 sur les cuisses d’Harry aura coûté quelques nuits blanches au dresseur, Dave. Et qu’il vécut cette scène comme un véritable triomphe.

Des rencontres avec le gratin hollywoodien et Sa Majesté la Reine

Au fil des pages et des années, on découvre également diverses anecdotes sur les dessous d’Hollywood. On apprend par exemple qu’au détour d’un diner mondain, Alan Rickman s’est retrouvé attablé avec Meryl Streep qu’il a trouvé fort joviale et bavarde.

Dans les backstages d’un concert pour Coldplay, il rencontre Gwyneth Paltrow (qu’il trouve bien plus belle en vrai que sur écran) et il croisera même la reine d’Angleterre en 2004 qui portera un de ces légendaires ensembles colorés, arborant fièrement un jaune pétant.

10 années d’un succès hors-du-commun

Mais ce qui ressort peut-être le plus à la lecture de ces pages et de ces journaux, ce sont les relations qui unissent le cast complet de la saga Harry Potter. Rickman écrit même en 2002, lorsque le tournage du second volet débute: " C’est agréable de les revoir tous, mais c’est un peu comme un rêve, comme si ça ne s’était jamais arrêté. Et d’une certaine manière, ce n’est pas le cas – et ça ne le sera pas … "

Mine de rien, 10 ans c’est long. Surtout lorsque l’on travaille avec des enfants-acteurs. Emma (Hermione), Rupert (Ron) et Daniel (Harry) ont véritablement grandi avec cette saga, et si ils se sont souvent exprimés sur cette expérience, la publication des journaux de Rickman offrent un regard neuf sur ces moments de vie.

Ainsi, on y apprend, lors du tournage du troisième opus, comment Rick voit Daniel évolué. " Il est tellement concentré maintenant. Sérieux et concentré – mais avec un sens de l’humour. Je ne pense toujours pas qu’il soit vraiment un acteur, mais il sera sans aucun doute un réalisateur/producteur. Et il bénéficie d’un soutien si calme et si digne de la part de ses parents. Rien n’est poussé. "

Un rôle qui l’a marqué

Grâce à ces journaux on découvre aussi l’homme derrière le légendaire Professeur Rogue. Et comment fiction et réalité se sont longuement entremêlées. " Je réalise que dès que j’enfile le costume de Rogue, quelque chose se passe. Il devient étranger, bavard, souriant, ouvert. Le personnage me rétrécit, me resserre. Ce ne sont pas de bonnes qualités sur un plateau de tournage. Je n’ai jamais été aussi peu communicatif avec une équipe. "

Son compte-rendu du dernier jour de tournage qui clôt la décennie d’aventures qu’Harry Potter est particulièrement touchant et démontre à quel point il s’était accroché à la saga. " 29 mars, dernier jour de tournage de Harry Potter, tout cela est un peu difficile à croire. Je pense que même Daniel a été choqué par cette fin. Les caméras étaient partout, on aurait dit (des caméras de documentaire). [On me demande] " Alors, qu’est-ce que ça fait ? " Avant de l’avoir ressenti, avant que le sentiment ait un nom. " C’est privé ", ai-je répondu, " et je ne le partage pas avec ça " en montrant son objectif. Il y a quelque chose dans ces caméras et c’est terminé. Merci, Jo. "

Les citations sont reprises du livre Madly, Deeply: The Alan Rickman Diaries qui sortira le 4 octobre 2022.

Sur le même sujet
Plus d'actualité