Les enfants des autres, un film sublime dédié aux mères sans enfant

Rebecca Zlotowski détruit les stéréotypes de la belle-mère pour offrir un film plus proche de la réalité de nombreuses familles.

virginie efira dans les enfants des autres
© Prod.

"J’ai honte de cette conversation, je suis une femme qui veut un enfant." Cette confidence murmurée dans Paris par une femme à l’homme qu’elle aime est à l’image du cinquième film de Rebecca Zlotowski, tendre, beau, puissant. Douze ans après Belle épine, la réalisatrice retourne à une veine autobiographique à travers le portrait de Rachel (Virginie Efira), professeure de cinéma orpheline de mère et sans enfant, de sa rencontre avec Ali (Roschdy Zem) à son attachement progressif à la petite fille de celui-ci, Leïla, qui vit en alternance avec sa mère (Chiara Mastroianni). Les enfants des autres est un grand portrait de femme contemporain sublimé par la mise à nu d’une éblouissante Virginie Efira, creusé par des sujets chers à la réalisatrice (le deuil de la mère, la sororité) mais aussi très universels (le désamour, les liens qui subsistent et nous unissent), révélant une allégorie intime de nos vies urbaines et rendant aux femmes sans enfant la place que le cinéma leur doit. La vie tout simplement.

Retrouvez notre interview de Rebecca Zlotowski dans notre nouveau numéro

**** Réalisé par Rebecca Zlotowski. Avec Virginie Efira, Roschdy Zem – 103’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité