Speak No Evil, un film d’horreur étrange et inquiétant

Deux familles se rendent visite après s'être lié d'amitié en vacances. Mais les retrouvailles dérapent rapidement... Cela pourrait être le pitch d'une comédie, mais Christian Tafdrup a fait le choix de miser plutôt sur l'horreur.

Speak No Evil
© Prod.

Présenté au festival de Sundance dans la célèbre section de Minuit réservée à l’horrifique, le nouveau film du Danois Christian Tafdrup (écrit avec son frère Mads) revisite un canevas à la Funny Games de Michael Haneke, où un couple bourgeois va traverser l’horreur, invité chez un couple de Hollandais rencontrés brièvement lors de vacances en Toscane. La saveur du film tient autant à son inquiétante étrangeté qu’à sa critique, en toile de fond, des mœurs bourgeoises et de la violence familiale latente. Jouant sur le refoulé social des gens trop bien élevés, Christian Tafdrup mêle adroitement visions morbides d’enfants à qui on refuse la parole (d’où le titre) et libération déchaînée des pulsions qui nous habitent.

** Réalisé par Christian Tafdrup. Avec Morten Burian, Sidsel Siem Koch – 97’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité