La dégustation, l’amour à consommer sans modération

L'histoire d'une jolie rencontre autour du vin avec Isabelle Carré, à l'affiche également de La dérive des continents (du sud), et Bernard Campan.

Isabelle Carré et Bernard Campan dans La Dégustation
© Prod.

Le dernier film d’Ivan Calbérac est au vin ce que Les émotifs anonymes de Jean-Pierre Améris était au chocolat. C’est par le goût que deux êtres malmenés par l’existence retrouvent un chemin qu’ils avaient perdu: celui qui mène vers l’autre. Adaptée de sa pièce éponyme créée en 2019, cette Dégustation met en présence un caviste (Bernard Campan) replié sur lui-même et qui a tendance à finir les bouteilles entamées et Hortense (Isabelle Carré), sage-femme célibataire, lumineuse et qui rêve de maternité. Même si le récit est téléphoné et les dialogues parfois faibles, cette comédie douce-amère est portée par deux comédiens qui donnent beaucoup d’humanité à leurs personnages.

Retrouvez notre interview d’Isabelle Carré dans notre dernier numéro


** Réalisé par Ivan Calbérac. Avec Isabelle Carré, Bernard Campan – 92’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité