Coup d’envoi pour la Mostra de Venise: voici les moments forts attendus

La Mostra ouvre ses portes ce 31 août, avec un joli panel de stars attendues sur le tapis rouge du Lido de Venise.

Palais du cinéma de Venise
Palais du cinéma de Venise, en amont de la Mostra le 30 août 2022 @BelgaImage

Julianne Moore et son jury vont passer aux choses sérieuses: stars et cinéphiles arrivent mercredi sur le Lido pour le début de la 79e Mostra de Venise, le plus ancien des festivals de cinéma devenu un tremplin pour les Oscars.

Plus d’une vingtaine de récompenses en jeu

Invitée d’honneur, Catherine Deneuve est attendue sur le tapis rouge pour recevoir, à 78 ans, un Lion d’Or d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. La star française avait déjà reçu la coupe Volpi de la meilleure actrice pour "Place Vendôme" de Nicole Garcia en 1998.

Changement de génération le soir avec le New-Yorkais Noah Baumbach, qui ouvre la compétition avec la projection officielle de "White Noise", adapté de l’un des romans phares de l’écrivain Don DeLillo. Le cinéaste de 52 ans, auteur de "Frances Ha", "The Meyerowitz Stories" ou "Marriage Story", retrouve ses interprètes fétiches, sa compagne Greta Gerwig et Adam Driver. La sélection de ce film en ouverture est une nouvelle marque de reconnaissance pour le géant de la vidéo en ligne Netflix, qui l’a produit, et qui aligne cette année pas moins de quatre films et une série sur la lagune.

Au total, 23 long-métrages (dont huit signés de réalisatrices) sont en compétition pour le Lion d’Or, qui doit être décerné le 10 septembre. Vingt ans après y avoir remporté le prix d’interprétation pour "Loin du paradis", c’est l’actrice Julianne Moore qui préside cette année le jury à Venise. Elle doit retrouver mercredi les autres membres du jury, dont Audrey Diwan, la réalisatrice française qui a remporté le Lion d’Or l’an dernier, l’Iranienne Leila Hatami (vue dans "Une Séparation" d’Asghar Farhadi) ou encore le réalisateur espagnol Rodrigo Sorogoyen.

Marilyn Monroe

Parmi les temps forts du festival, la venue attendue d’une cohorte de stars hollywoodiennes, toujours nombreuses à priser la douceur de la lagune. Dès jeudi, Cate Blanchett devrait monter les marches pour "Tár" de Tidd Field, où elle interprète une brillante cheffe d’orchestre, avant de céder la vedette le lendemain à Timothée Chalamet. Le Franco-Américain, qui l’avait emporté à l’applaudimètre sur le tapis rouge l’an dernier pour "Dune", est de retour pour "Bones and All", le nouveau film de Luca Guadagnino, l’auteur de "Call Me By Your Name". Venise s’attend également à voir défiler Penelope Cruz pour deux films –un an après son sacre vénétien chez Almodovar–, Isabelle Huppert, et espère voir débarquer le phénomène de la pop britannique Harry Styles, à l’affiche du film de sa compagne Olivia Wilde ("Don’t Worry Darling").

L’une des stars les plus attendues au tournant est probablement l’actrice cubaine Ana de Armas, remarquée en James Bond girl l’an dernier et qui relève le défi d’interpréter Marilyn Monroe, soixante ans après sa mort. Ce biopic, signé Andrew Dominik ("L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford"), promet de faire sensation, avec une relecture féministe de la vie de l’icône du cinéma, fondée sur le récit du même titre, "Blonde", de la romancière Joyce Carol Oates. Également très attendus des cinéphiles, les nouveaux films d’Alejandro González Iñárritu ("The Revenant", "Birdman"), en forme de retour aux sources au Mexique, de Darren Aronofsky ("Requiem for a Dream", "Pi"), ou de Joanna Hogg, avec la magnétique Tilda Swinton à l’affiche, ou encore l’Iranien Jafar Panahi et les vétérans Walter Hill et Paul Schrader.

Les auteurs français ne sont pas en reste, de Rebecca Zlotowski à Romain Gavras, en passant par l’acteur passé à la réalisation Roschdy Zem. Sans compter le dramaturge Florian Zeller qui, après le succès de son compagnonnage avec Anthony Hopkins pour "The Father", présente "The Son", une autre adaptation de l’une de ses pièces, cette fois avec Hugh Jackman et Laura Dern.

Les cérémonies d’ouverture et de clôture sont diffusées par Canal+, devenu partenaire exclusif de la Mostra après avoir été remplacé par France Télévisions et Brut au Festival de Cannes, son pré carré jusqu’alors.

Sur le même sujet
Plus d'actualité