Les vieux fourneaux 2, choc des cultures

Les papys font de la résistance dans ce deuxième volet des Vieux Fourneaux.

vieux fourneaux
© Prod.

Le danger avec les franchises à succès, c’est la surenchère. Il y a quatre ans, le premier Vieux fourneaux était une bonne surprise. Il y avait tout à craindre d’une suite. Sauf que la série BD dont le 7e tome sort en novembre ne s’essouffle ­toujours pas et que son scénariste Wilfrid Lupano reste aux commandes des adaptations pour le grand écran. Il retravaille ici une partie du tome 5, Bons pour l’asile, où Pierrot (Pierre Richard) s’occupe de migrants qu’il va planquer dans la maison de son vieux pote Antoine (Bernard Le Coq). Certes, la surprise n’est plus au rendez-vous, mais ce numéro 2 défend l’idée du collectif en évoquant la ­disparition des petits villages ou le racisme de ceux qui n’ont jamais vu un étranger de leur vie. Ce ne sont pas les Vieux fourneaux qui sont fous, c’est le monde.


** Réalisé par Christophe Duthuron. Avec Pierre Richard, Bernard Le Coq, Eddy Mitchell, Alice Pol, Claire Nadeau – 97’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité