Le BIFFF ouvrira sa 40e édition le 29 août au Heysel

Le Festival international du film fantastique de Bruxelles (BIFFF), qui prendra ses quartiers du 29 août au 10 septembre à Brussels Expo, s'ouvrira avec le long métrage "Vesper" de Kristina Buozyte. La grand-messe bruxelloise du cinéma fantastique s'offre aussi une sélection belge pour souffler ses 40 bougies. Une centaine de films, dont 12 longs métrages et 6 courts en premières mondiales, seront projetés dans trois cinémas.

Affiche de la 36e édition du BIFFF
Affiche de la 36e édition du BIFFF, le 3 avril 2018 @BelgaImage

Annulé en 2020 et diffusé en ligne en avril 2021, le BIFFF fait son grand retour avec une édition exceptionnellement estivale, qui investira les palais du Heysel au lieu de salles de projection du centre-ville. Les organisateurs ont choisi de ne pas sélectionner de fictions traitant de la pandémie et ont opté pour une programmation plus réjouissante en mesure de célébrer les 40 ans du festival et ses retrouvailles avec son public.

Le BIFFF s’ouvrira avec un mash-up du compositeur français de musiques de films Sylvain Morizet. Cette introduction mélodieuse fera place au long métrage apocalyptique " Vesper ", qui montre un futur dominé par l’effondrement des écosystèmes et les inégalités économiques.

" Un chef-d’œuvre de science-fiction " et " une ouverture parfaite pour la première édition réelle du BIFFF depuis 2019 que ce sombre conte de fées qui nous met en garde contre le chemin sur lequel nous sommes engagés, et qui ne peut mener qu’à la destruction. Mais il y a une lueur d’espoir ", s’enthousiasment les organisateurs. Sa réalisatrice Kristina Buozyte avait remporté le prix du 7e Parallèle au BIFFF en 2013 pour " Vanishing waves ".

Focus belge

Nouveauté de cette année, le focus belge " The Belgian Wave " proposera 14 films noirs-jaunes-rouges, parmi lesquels " Megalomaniac " de Karim Ouelhaj, qui vient de remporter le grand prix au festival Fantasia, et " Ritual " de Hans Herbots. Une nouvelle section compétitive " Emerging raven " voit également le jour afin de soutenir la création en récompensant des premières et deuxièmes oeuvres.

En plus des 82 courts-métrages diffusés dans cinq sections, il y aura aussi la section documentaire " Fantastic but true ". S’ajoutent par ailleurs trois masterclasses thématiques, consacrées à la conciliation des exigences écologiques et économiques, aux sorcières et à la censure moderne. Deux autres seront données par les réalisateurs Barry Sonnenfeld et John McTiernan, qui montreront au BIFFF leurs films, respectivement " La famille Addams " et " Predator ".

Les réalisateurs Ry¿hei Kitamura et Paul Feig seront aussi présents pour célébrer les 40 ans du festival. Le " Bloody date " donne quant à lui rendez-vous aux amoureux avec " You lie you die " de Hector Claramunt et " Have hold take " de D.C. Hamilton au programme. Le dimanche 4 septembre, le " Family Day " proposera des activités et films adaptés aux enfants, parmi lesquels " Petit Vampire " et " Dragon Princess ".

Sur le même sujet
Plus d'actualité