L’année du requin, les Dents de la mer dans les Landes

Le premier film de requin français se veut comique et décalé, mais on ne mord pas vraiment à l'hameçon.

Année du requin
© Prod.

Après le loup-garou dans les Pyrénées (Teddy en 2021), les frères Boukherma imaginent un requin menaçant les côtes que surveille Maja (Marina Foïs), gendarme maritime à deux doigts d’une retraite que son mari (Kad Merad) lui a préparée avec amour. Une nouvelle fois, les auteurs jouent avec les codes (comédie ou horreur?) et surtout leurs limites. C’est là que le bât blesse. Ils semblent hésiter en permanence entre premier et second degré, si bien que la dimension régionaliste qui leur est chère est juste plaquée sur un scénario conforme à son modèle spielbergien. Si le moyennement drôle Teddy créait la surprise (sans jamais égaler pour autant la réussite du P’tit ­quinquin de Bruno Dumont), cette Année du requin n’est pas loin de ­couler au fond de la rade.

Retrouvez notre interview de Marina Foïs dans le nouveau numéro de Moustique


** Réalisé par Ludovic et Zoran Boukherma. Avec Marina Foïs, Kad Merad, Jean-Pascal Zadi – 90’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité