The Story Of My Wife, le mythe du mystère féminin

Léa Seydoux est éblouissante dans The Story Of My Wife où elle rend fou un capitaine de haute mer.

The Story Of My Wife
© Prod.

Sans doute que chaque apparition de Léa Seydoux au cinéma est une épiphanie tant son visage capte les flux incessants du désir. Adapté d’un roman de Milán Füst publié en 1942 (sorte de précurseur hongrois de Milan Kundera), The Story Of My Wife – L’histoire de ma femme rejoue le mythe du mystère féminin. Le film raconte l’insoutenable légèreté de nos existences à travers la rencontre entre Jacob Störr, un capitaine au long cours (l’acteur néerlandais Gijs Naber) et Lizzie (Léa Seydoux), genre de demi-mondaine parisienne épousée par défi en passant la porte d’un hôtel parisien. Mais que veut vraiment Lizzie à part explorer son propre désir, noyé quelque part entre les jeux de rôle de la vie sociale et l’impératif de la sensualité? Endossant le point de vue masculin, la cinéaste hongroise Ildikó Enyedi offre une variation sombre et superbe du drame romantique où la femme se fait à la fois figure d’initiatrice et principe de destruction, ­conjurant dans un érotisme puissant la possibilité de la perte et du néant. Un film très inspirant.

*** Réalisé par Ildikó Enyedi. Avec Gijs Naber, Léa Seydoux, Louis Garrel – 169’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité