Memory Box, une jeunesse marquée par la guerre à Beyrouth

Les douloureux souvenirs de la guerre au Liban durant les années 1980 refont surface dans Memory Box.

Memory Box
© Prod.

Réfugiée au Canada après la guerre du Liban, Alex tombe un jour d’hiver sur un colis contenant le journal intime de sa mère Maia, adolescente à Beyrouth dans les années 80. À travers des lettres et des cassettes audio, le destin féminin de sa mère ressurgit en musique (Fade To Grey de Visage, les tubes de Kim Wilde, Blondie…) et en flash-back qu’Alex partage ensuite sur les réseaux sociaux. À travers le charme des actrices (Manal Issa en tête), le film restitue la mélancolie vintage d’une jeunesse marquée par la guerre, exhumant les disparus et les secrets d’une mère amoureuse d’un milicien dans la ville embrasée, inventant in fine un retour possible au pays et la réconciliation des mémoires.


** Réalisé par Khalil Joreige, Joana Hadjithomas. Avec Rim Turki, Manal Issa – 102’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité