Cineville, l’excellente initiative pour soutenir les cinémas indépendants bruxellois

Avec le pass Cineville, les cinémas Galeries, Palace, Vendôme et Kinograph s'unissent pour offrir un accès illimité à leurs grands écrans.

cinema
© Unsplash

Grand écran et petites salles, c’est le combo intimiste que proposent quatre cinémas indépendants bruxellois avec le pass Cineville. Pour un prix fixe, cet abonnement nominatif offre un accès illimité à la pellicule dans des lieux singuliers de la capitale, ont annoncé mercredi le Cinéma des Galeries, le Palace, le Vendôme et le Kinograph, qui rejoindra l’initiative à la rentrée.

Plonger dans la mélodie d’un film italien, s’enfoncer dans le moelleux des fauteuils dont le velours a accueilli nombre de postérieurs avant nous, prendre un verre après la séance ou voguer au milieu d’un espace dédié aux expositions… Les quatre cinémas de quartier, éparpillés entre le centre-ville et Ixelles, misent sur la convivialité et une programmation loin des superproductions hollywoodiennes qui remplissent les salles des gros complexes. Un choix pas toujours évident qui les a poussés à unir leurs forces en lançant le pass Cineville.

Un abonnement de quatre mois

Pour 21 euros par mois (18 pour les moins de 26 ans), les amoureux du 7e art peuvent désormais voyager d’une salle obscure participante à l’autre en souscrivant à l’abonnement mensuel. L’adhésion dure minimum quatre mois. Une fois le pass en poche, il suffit de se présenter à la billetterie de l’un des cinémas à l’initiative pour obtenir son entrée. Il n’est par contre pas (" encore ", souligne l’organisation) possible de réserver sa séance à l’avance.

" Ici, pas d’algorithmes ou de chatbots ", relèvent les quatre cinémas. Outre le plaisir du loisir, devenir membre revient aussi à " soutenir les cinéastes et cinémas indépendants ".

Le projet bruxellois s’inspire de l’association néerlandaise Cineville. Lancé en 2009 autour de cinq salles à Amsterdam, le réseau fourmille à présent de 55 cinémas indépendants pour 50.000 abonnés à travers tout le pays.

Sur le même sujet
Plus d'actualité