Irréductible, une comédie faussement anodine

Avec Irréductible, Jérôme Commandeur réussit une bouffonnerie sur le déclassement et la désobéissance.

irréductible
© Prod.

Auréolé du Grand Prix du Festival de l’Alpe d’Huez, Jérôme Commandeur signe avec Irréductible une comédie faussement anodine. Vincent, le fonctionnaire indéboulonnable qu’il y interprète, est comme une page blanche qui lui permet d’aborder, par le prisme d’un rire tantôt potache, tantôt méchant et cruel, une série de préoccupations que nous partageons tous, comme l’avenir de la planète, la défense d’un service (au) public de qualité, la désobéissance civile, l’aide humanitaire et par-dessus tout la nécessité de trouver sa place dans le monde. Dans son deuxième film, Jérôme Commandeur mélange habilement l’esprit gaulois façon Goscinny à du burlesque et de l’absurde, en n’oubliant pas de rendre ses personnages attachants.

Retrouvez notre interview de Jérôme Commandeur dans le numéro de cette semaine

*** De et avec Jérôme Commandeur, Lætitia Dosch, Christian Clavier - 85’. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité