Il Buco, aux origines du monde et du cinéma

Il Buco explore l’Italie rurale des années 60. Une méditation sublime sur nos profondeurs.

Il Buco
© Prod.

En 1961 une équipe de jeunes spéléologues rejoint le sud de l’Italie pour explorer le gouffre de Bifurto. Lorsqu’ils atteignent l’abîme à près de 700 mètres, Bifurto se révèle alors la treizième grotte la plus profonde du monde. Il Buco (le trou) ne se contente pas de reconstituer l’expédition mais parvient, à mesure que les hommes s’enfoncent dans la grotte, à entamer une réflexion en forme de méditation sur le cinéma.

Sous le regard raviné d’un berger local, le film se fait hommage à nos géographies primitives et écho métaphorique à la caverne de Platon. Bifurto devient ainsi ce gouffre-écran où se projettent nos rêves, nos visions, nos cauchemars et nos fantômes, dans un rapport à l’image d’une grande humanité. Une pure œuvre de cinéma qui confirme le talent naturaliste de Michelangelo Frammartino.


*** Réalisé par Michelangelo Frammartino. Avec Paolo Cossi, Jacopo Elia, Denise Trombin – 93’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité