Sorties cinéma: Ennio: The Maestro, sans fausse note

Le documentaire Ennio: The Maestro retrace la carrière du compositeur Ennio Morricone. Passionnant.

Ennio Morricone
© Prod.

Le bon, la brute et le truand, Il était une fois dans l’Ouest, Les incorruptibles: autant de films ­célèbres, mais seulement trois des quelque 500 musiques composées pour le grand et le petit écran par Morricone entre 1960 et 2020. Une boulimie musicale exceptionnelle pour cet homme resté actif jusqu’à son décès, survenu à 91 ans. Et pourtant, qui aurait pu imaginer que ce natif de Rome deviendrait un jour un des Italiens les plus célèbres au monde? ­Certainement pas lui, qui se voyait étudier la médecine, mais que son père musicien préféra mettre à la trompette. Pas question de cinéma non plus à ses débuts, le répertoire classique trouvant davantage grâce à ses yeux: “Je considérais comme une humiliation de faire des musiques de films. Et puis, peu à peu, mon avis a changé. Aujourd’hui, je considère que c’est de la musique contemporaine à part entière”.

Et l’œuvre gigantesque qui est la sienne se retrouve au centre d’Ennio: The Maestro, docu captivant agrémenté d’un long entretien du compositeur et entrecoupé de nombreuses archives et de témoignages de ceux qui l’ont côtoyé, comme Clint Eastwood, Oliver Stone ou Quentin Tarantino, pour lequel il écrira la B.O. des Huit salopards, qui lui vaudra un oscar à 87 ans. Ennio, mort peut-être, mais une icône pour encore longtemps.

*** Réalisé par Giuseppe Tornatore – 156’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité