Comportement inapproprié, tournage interrompu: Bill Murray s’explique

Le tournage d’un film a été interrompu mi-avril à cause d’une plainte pour comportement inapproprié à l’encontre d’une femme visant l’acteur Bill Murray. Il s’est récemment expliqué sur la situation.

Bill Murray ciblé par une plainte pour comportement inapproprié
Bill Murray, à la Berlinale 2018. (@Belga Image)

"Le monde n’est plus le même que quand j’étais un petit garçon. Ce que j’ai toujours pensé être marrant quand j’étais petit n’est plus forcément ce qui est drôle aujourd’hui". C’est ainsi que Bill Murray a un petit peu éclairci le mystère du tournage du film Being mortal, interrompu il y a quelques semaines à cause d’une plainte pour "comportement inapproprié".

Un projet alléchant

Le premier film d’Aziz Ansari, célèbre pour son rôle de Tom Haverford dans Parks and Recreation ou pour la série Netflix Master of None, était plus que prometteur. Non seulement l’humoriste américain en était le producteur, scénariste, réalisateur et un des acteurs, on devait y retrouver également Keke Palmer, Seth Rogen et donc Bill Murray. Un casting plutôt alléchant.

Aziz Ansari, en 2019. (@Belga Image)

Being Mortal est l’adaptation du livre du même nom. Écrit par le chirurgien américain Atul Gawande, aujourd’hui administrateur adjoint de l’Agence américaine pour le Développement international, il s’agit d’une suite de réflexions, histoires et souvenirs autour des soins palliatifs, des maisons de repos et de la fin de vie, avec comme ligne directrice que le plus important est le bien-être des personnes et pas forcément la survie à tout prix.

Le tournage avait commencé fin mars 2022 avec l’objectif de sortir le film dès 2023. Mais mi-avril, la société de production Searchlight Pictures, filiale de feu la Fox désormais sous l’égide de Disney, avait décider de mettre fin au tournage. Le casting et l’équipe technique ont tous reçu une lettre, dont voici un extrait : " À la fin de la semaine dernière, nous avons été informés d’une plainte et nous l’avons immédiatement examinée.  Après avoir étudié les circonstances, il a été décidé que la production ne pouvait pas continuer pour le moment. Nous sommes vraiment reconnaissants à tous pour tout ce que vous avez investi dans ce projet. "

Plutôt mystérieux donc.

Comportement inapproprié

Rapidement, alors que l’enquête continue et que le studio réfléchit à la meilleure façon de réagir, l’information fuite. C’est Bill Murray qui était visé par une plainte pour "comportement inapproprié".

L’acteur était resté silencieux, mais a été interrogé sur le sujet par la chaîne CNBC lors d’une émission… sur l’économie et la finance. En effet, il se trouvait à l’assemblée d’une importante compagnie d’investissement américaine, dont il est actionnaire.

Il n’a pas donné de détails sur ce qu’il s’est passé durant le tournage, mais a expliqué qu’il y a eu une "différence d’opinions" entre lui et une femme sur le plateau.

"Nous discutons et nous essayons de faire la paix entre nous", explique-t-il. "Je pense que c’est là qu’est le vrai problème, entre nous. Nous sommes tous deux des professionnels. Nous aimons le travail de l’autre. Nous nous apprécions l’un l’autre, je pense, et si nous ne pouvons pas vraiment nous entendre et se faire confiance l’un l’autre, il n’y a aucun intérêt à continuer à travailler ensemble ou faire un film."

Il a également ajouté que cette période de pause du tournage lui a permis de beaucoup réfléchir et apprendre. "Le monde est différent de ce qu’il était quand j’étais petit. Ce que je trouvais drôle à l’époque n’est pas forcément ce qui est drôle maintenant. Les temps changent, et c’est important pour moi de le comprendre", a-t-il raconté. "Comment ai-je pu mal percevoir les choses ? Comment ai-je pu être si insensible alors que je pensais être sensible aux autres depuis longtemps ?"

Bill Murray a conclu en disant qu’il voulait continuer d’apprendre et évoluer, mais surtout reprendre le tournage. "Je ne veux pas être un vieux chien triste qui n’apprend plus rien. Ce qui me rendrait le plus heureux, ce serait que nous retournions tous les deux au travail, capables de se faire confiance […] pour faire quelque chose qui ne soit pas seulement positif pour nous deux, mais pour toute l’équipe du film et pour le studio".

Déjà des casseroles

Bien que très apprécié du grand public, Bill Murray est aussi connu pour ses sautes d’humeur, disputes et autres brouilles, même avec des amis de longue date comme Harold Ramis, avec qui il avait tourné SOS Fantômes ou Un jour sans fin, avec qui il ne s’est réconcilié que peu avant son décès.

Aziz Ansari avait lui été ciblé par un article début 2018, en plein mouvement #MeToo, lorsque de nombreuses voix s’élevaient pour témoigner et dénoncer les comportements inappropriés, agressions sexuelles et autres harcèlements de célébrités comme Harvey Weinstein, Kevin Spacey ou Bill Cosby.

Le cas d’Ansari est un peu plus particulier puisqu’il n’a pas été ciblé par plusieurs témoignages, mais par un seul, racontant un rendez-vous qui s’était très mal passé pour une jeune femme puisque l’humoriste, alcoolisé, avait été bien trop insistant avec elle. L’article avait été salué par certains, très critiqué par d’autres et provoqué des débats autour de la notion de consentement, de ce qui est approprié ou pas et de masculinité toxique.

L’humoriste s’en est excusé rapidement auprès de la jeune femme, ce qu’elle raconte d’ailleurs dans son témoignage, mais aussi publiquement après parution de l’article. Suite à cette publication, il a largement disparu de la vie publique et des réseaux sociaux, avant de revenir sur scène quelques mois plus tard. Il a notamment parlé du sujet dans son dernier spectacle, visible sur Netflix.

Murray et Ansari n’avaient donc pas besoin d’une nouvelle casserole à trainer. On ne sait toujours pas aujourd’hui si le tournage va reprendre, avec ou sans Bill Murray.

Sur le même sujet
Plus d'actualité