Sorties cinéma: Tromperie, Desplechin adapte Philip Roth

Avec Tromperie, le réalisateur met en scène la crise d’un écrivain par le prisme des femmes qui inspirent son œuvre. Superbe.

tromperie
© Prod

Bref roman de Philip Roth paru en 1990, “plus proche de l’essai que du roman, avec des portraits de femmes et une collection de dialogues” selon Arnaud Desplechin, Tromperie raconte sur une année à Londres la liaison entre Philip (Denis Podalydès), un écrivain américain marié, obsédé par la judéité, la littérature et le sexe, et son amante anglaise (Léa ­Seydoux) qui traverse elle-même un mariage désastreux.

Avec un plaisir de mise en scène quasi pictural, alternant des fondus au noir et des visages éblouis par l’amour, le film suit les rythmes du cœur à rebours des saisons (l’hiver pour la passion, l’été pour le chagrin), révélant une Léa Seydoux tantôt désinvolte, tantôt tragique et un Denis Podalydès prodigieux en écrivain tombé de son piédestal, sondant l’état de sa propre création avec les ­femmes qui l’entourent.

Découvrez notre interview de Léa Seydoux et Arnaud Desplechin dans notre nouveau numéro


*** Réalisé par Arnaud Desplechin. Avec Denis Podalydès, Léa Seydoux, Anouk Grinberg – 125’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité