Trois histoires de Cowboy et Indien, trois fois plus de plaisir

Cowboy et Indien reviennent pour de nouvelles aventures. Trois, plus exactement.

cowboy indien
© Prod

Qui ne connait pas Panique au village? Après la série et le long-métrage, les deux fanfarons du cinéma d’animation belge Vincent Patar et Stéphane Aubier ont repris leurs figurines fétiches pour réaliser plusieurs moyens-métrages. Avec les voix de Benoit Poelvoorde et Bouli Lanners notamment, trois d’entre eux sont rassemblés dans un film, qui sort ce mercredi 2 mars au cinéma. Et leur univers est toujours aussi absurde et jouissif.

Dans la Bûche de Noël, sorti en 2013, Cowboy et Indien attendent avec impatience leurs cadeaux de fin d’année. Surexcités par les préparatifs de la fête, ils se disputent et détruisent malencontreusement la bûche à laquelle Cheval mettait la dernière touche. Furieux, l’équidé décommande les cadeaux auprès du père Noël. Indien et Cowboy vont tout faire pour sauver la fête.

Dans La rentrée des classes (2016), les deux acolytes sont désespérés à l’idée de retourner sur les bancs de l’école et de retrouver la monotonie des cours. Mais le concours lancé par la directrice pour passer une journée sur La Lune va redynamiser tout ça. Ils sont prêts à tout pour gagner.

Et enfin, dans La foire agricole (2019), Cowboy et Indien ont brillamment réussi leurs examens scolaires. En guise de récompense, Cheval a acheté des tickets VIP pour la Grande Foire Agricole. Mais suite à un malencontreux accident, le rendant amnésique, il ne sait plus où il les a cachés. Commence alors une course contre la montre pour essayer de mettre la main sur les précieux sésames…

Retrouvez notre critique du film Trois histoires de Cowboy et Indien dans notre nouveau numéro, ou sur notre site dès ce mercredi.

Au festival Anima, en cours jusqu’au 6 mars à Bruxelles, Vincent Patar et Stéphane Aubier présenteront en exclusivité leur nouveau moyen-métrage Les grandes vacances, diffusé ce mercredi à Flagey et ce dimanche au cinéma Palace. Plus tard ce mois-ci, les deux réalisateurs belges seront également les parrains de la première édition de la Fête du court-métrage, qui aura lieu du 16 au 22 mars aux quatre coins de la Wallonie et de Bruxelles.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité