Sorties cinéma: Zaï Zaï Zaï Zaï, les malheurs de Fabrice

François Desagnat tente l’impossible en adaptant Zaï Zaï Zaï Zaï de Fabcaro.

Zaï Zaï zaï zaï
© Prod

En 2015, l’auteur de bandes dessinées Fabcaro fait un carton avec son Zaï Zaï Zaï Zaï. Comme la plupart des succès de librairie, le cinéma et le théâtre lui ont fait les yeux doux. Mais on n’adapte pas une BD comme on adapte un roman. François Desagnat, ancien ­complice de Michaël Youn passé à la réalisation (15 ans et demi, Adopte un veuf) s’est emparé de l’histoire de Fabrice, acteur de comédie, qui a oublié sa carte de fidélité en faisant ses courses à la grande ­surface, ce qui va faire de lui un ennemi public recherché dans tout le pays.

Le film est parfaitement fidèle à son modèle, en ce qu’il décrit l’absurdité de nos vies, de notre manière de consommer et passe joyeusement à la moulinette la police, la presse, le cinéma et la politique en poussant les curseurs de notre réalité quotidienne. Mais adapter n’est vraiment utile que si c’est pour un mieux. Or, si certaines scènes font mouche, surtout grâce à l’interprétation “premier degré” de Jean-Paul Rouve, le rythme du film ne se hisse pas au niveau de celui imprimé par la bande dessinée, qui reste un art basé sur l’ellipse, ce que le cinéma a parfois un peu plus de mal à maîtriser.


** Réalisé par François Desagnat. Avec Jean-Paul Rouve, Julie Depardieu, Ramzy Bedia, Julie Gayet – 83’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité