Sorties cinéma: Nos plus belles années, portrait d’une génération italienne

Gabriele Muccino pose un regard nostalgique sur le passé, à travers le destin de quatre amis, des années 80 à aujourd'hui, en Italie.

Nos plus belles années
© Prod

Variation sur Nous nous sommes tant aimés d’Ettore Scola (1974), dont il n’atteint ni la mélancolie ni la charge politique, Nos plus belles années reprend le canevas des trois hommes amoureux d’une même femme à différentes époques de leurs vies, portraiturant à travers eux les désillusions politiques et amoureuses de la génération post-Brigades rouges. Gabriele Muccino (Juste un baiser) enfonce trop souvent le trait mélo mais parvient tout de même à séduire. On retient surtout Pierfrancesco Favino (qui fut le mafieux de Marco Bellocchio dans Le traître, ici dans un rôle de transfuge social) pour ce portrait musical d’une génération italienne.


** Réalisé par Gabriele Muccino. Avec Pierfrancesco Favino, Micaela Ramazzotti – 135’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité