Le Ramdam Festival s’apprête à déranger à Tournai

Le 12e Ramdam accueille à Tournai les bons “films qui dérangent” de la saison, du 15 au 25 janvier.

Benoit Poelvoorde dans Inexorable
Benoit Poelvoorde dans Inexorable. © Les Bookmakers

Avec 86 films et documentaires dont 32 courts-métrages, le festival tournaisien aura bien lieu. Malgré les effets de désannonce suite à la pandémie, les équipes ont tenu bon avec une légère modification: “Sans rien renier de notre ligne éditoriale des films qui ­dérangent, nous avons aussi voulu donner la priorité à des films porteurs d’espérance”, indique Jean-Pierre Winberg, président du festival. Deux portraits féminins encadreront le festival: La vraie famille avec Mélanie Thierry (déjà sacrée au Fiff pour ce rôle) et le biopic Simone, le voyage du siècle d’Olivier Dahan où Elsa Zylberstein incarne Simone Veil.

Le festival accueillera aussi les équipes de L’événement d’Audrey Diwan (Lion d’or à Venise, sur l’avortement), Les héroïques de Maxime Roy (inédit en Belgique, portrait du fantastique François Créton), une masterclass de Coline Serreau (La crise), et les Belges Jan Bucquoy (La dernière tentation des ­Belges avec Alex Vizorek et Alice Dutoit alias Alice On The Roof), Stephan Streker (L’ennemi), Fabrice du Welz et Benoît Poelvoorde (Inexorable, en avant-première).

Ramdam Festival, du 15 au 25 janvier à l’Imagix à Tournai. www.ramdamfestival.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité