Sorties cinéma: Macbeth, le choc des titans

Denzel Washington et Frances McDormand donnent corps au Macbeth en noir et blanc de Joel Coen. Un cadeau pour les cinéphiles.

Frances McDormand dans Macbeth
© Apple TV

On pense à l’expressionisme des premiers Bergman, à voir la lande sèche et aride battue par les vents, les décors géométriques écrasants où se déroule la tragédie de Macbeth, roi d’Ecosse médiéval et héros shakespearien rongé par la culpabilité d’avoir tué son roi pour prendre sa place. Initiée par Frances McDormand, qui produit le film avec son époux Joel Coen, La Tragédie de Macbeth revisite la fable écossaise dans sa version la plus existentielle, dépouillée de toute allusion politique contemporaine, et la présence de grands acteurs noirs (Denzel Washington et Corey Hawkins) pour jouer Macbeth et son adversaire final Macduff n’est pas un sujet, pas plus que l’éventualité d’augmenter l’effet femme puissante de l’ambitieuse Lady Macbeth, celle par qui le malheur arrive. Joel Coen enferme ses personnages dans un format carré éclairé par un noir et blanc rigoriste et des costumes ultra-dépouillés pour revenir à l’essence de la pièce : une métaphore sur l’ivresse du pouvoir qui détruit les êtres. Ainsi l’ombre des trois sorcières (incarnées par l’impressionnante actrice anglaise contorsionniste Kathryn Hunter) plane sur le film comme sur nos âmes, tandis que Denzel Washington, impérial, fait résonner les vers de Shakespeare (« La vie n’est qu’une ombre qui passe, un pauvre acteur qui s’agite et parade une heure sur la scène puis qu’on n’entend plus. C’est un récit plein de bruit et de fureur, racontée par un idiot et qui n’a pas de sens ») comme une conversation quotidienne, banalement tragique. Un grand numéro d’acteur à découvrir au cinéma dès ce jeudi et sur Apple TV à partir du 14 janvier.

*** Réalisé par Joel Coen. Avec Denzel Washington, Frances McDormand, Brendan Gleeson, Corey Hawkins – 105’

Sur le même sujet
Plus d'actualité