Quels films aller voir dans les cinémas qui restent ouverts ?

Pour se faire plaisir ou soutenir les salles résistantes, voici quelques recommandations ciné pour se faire une toile ces prochains jours.

Des cinémas restent ouverts
A Namur, le Caméo restera ouvert. (@Belga Image)

Les nouvelles mesures prises par le dernier Comité de concertation sont certainement les plus critiquées depuis le début de la crise sanitaire dans notre pays. Ni le monde politique, ni les experts et encore moins la population ne comprennent ces choix.

Avec ces règles, qui visent aussi le commerce et le sport entre autres, la grande majorité du secteur culturel se retrouve à nouveau à l’arrêt, ce qui n’avait pas été particulièrement recommandé par le Gems. Selon les scientifiques, il n’y avait pas de raison d’isoler particulièrement ce secteur. Soit on en fermait plusieurs, dont la culture, soit aucun.

Écœurés par ces décisions, et encore plus dans ce climat d’incompréhension global, plusieurs petits cinémas de Belgique et de Wallonie ont décidé de braver l’interdit et de rester ouverts, en respectant les mesures sanitaires précédentes : aération, masque, distanciation, capacité limitée… Et manifestement, ils ne risquent pas grand-chose. Un peu partout, la police a annoncé qu’elle n’était pas en mesure de contrôler ces salles.

Mais alors, en guise de soutien ou simplement pour se faire plaisir, quels films aller voir ?

Les blockbusters

Spider-Man: No Way Home

C’est le film événement du mois de décembre, puisqu’il a explosé de nombreux records d’entrée tant aux États-Unis qu’à travers le monde, affichant des recettes aussi importantes qu’avant la pandémie. 3e volet de la trilogie avec Tom Holland dans le rôle de Peter Parker, il voit l’homme-araignée devoir gérer sa notoriété subite, puisque son identité a été dévoilée, mais aussi affronter tous les anciens ennemis de Spider-Man qui ont voyagé à travers les dimensions.

Le succès est tel que de nombreux cinémas avaient consacré plusieurs salles au film pour leur dernier jour d’ouverture, parfois même plus d’une dizaine !

Matrix Resurrections

L’autre film très attendu de cette fin d’année est évidemment le 4e volet de la saga Matrix, 18 ans après Matrix Revolutions. On retrouve Neo et Trinity 60 ans après les événements de la trilogie alors que leur passé commun dans la Matrice refait surface.

Resurrections n’est sorti que ce mercredi. Les annonces du Codeco étaient donc un coup de grâce pour ce film, qui ne sera resté que 4 jours à l’affiche en Belgique alors qu’il aurait sans aucun doute attiré beaucoup de monde en salle. Les fans de Keanu Reeves peuvent donc remercier les quelques cinémas qui font de la résistance.

Mais pas que

Beaucoup des cinémas qui font de la résistance ont une offre, en général, complémentaire à celles des grands groupes aux nombreuses salles : films indépendants, cinéma étranger… C’est donc l’occasion de découvrir des choses différentes des productions américaines ou françaises.

Où est Anne Frank ?

Ce dessin animé co-produit par la France, le Benelux et Israël conte l’histoire d’Anne Frank à un public plus jeune, sous un angle original : celui de Kitty, l’amie imaginaire à qui elle écrivait, qui cherche après sa correspondante.

Réalisé par Ari Folman, à qui on doit déjà le très beau " Valse avec Bachir ", ce film qui mélange animation traditionnelle et " stop motion " avait été présenté hors compétition à Cannes.

Riders of Justice

Cet autre très bon film sorti récemment vient du Danemark. S’il date de l’année dernière, il vient seulement d’arriver sur nos écrans belges. Il s’agit de l’histoire d’un homme dont l’épouse périt dans un attentat qui ne la ciblait pas et qui veut se venger des coupables, avec Mads Mikkelsen dans le rôle-titre.

On croirait lire le pitch d’une énième grosse production violente et bas de plafond, mais on a plutôt ici affaire à un savant mélange des codes du film d’action et de la comédie noire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité