Sorties cinéma: Spider-Man : No Way Home, un best-of indigeste

Le troisième volet le plus attendu de tous les films Spider-Man est sorti. Voici ce que nous en avons pensé.

Spider Man No Way Home
© Marvel

Après le succès de l’excellent Spider-Man : Into the Spider-verse, film d’animation bluffant qui introduisait le concept du multivers auprès du grand public, Sony et Marvel ont sans grande surprise sauté sur l’occasion pour mélanger leurs licences. Et il n’aura pas fallu attendre longtemps pour découvrir le résultat. Dans Spider-Man : No Way Home, cela donne un best-of de la franchise au cinéma, qui emprunte des méchants aux films précédents.

Le Peter Parker/Spider-Man incarné pour la troisième fois par Tom Holland affronte donc des personnages cultes comme le Bouffon Vert, Docteur Octopus, Electro, Sandman ou encore le Lézard. Ce qui permet de retrouver les acteurs d’origine, à savoir William Dafoe, Alfred Molina, Jamie Foxx, Thomas Haden Church et Rhys Ifans. Le concept est intéressant, et donne lieu à des scènes qui plairont sans nul doute aux fans. Mais mises bout à bout, difficile d’éviter l’indigestion. Entre l’introduction de chaque personnage, les scènes de combats trop nombreuses, et les explications farfelues de Docteur Strange (pauvre Benedict Cumberbatch qui est réduit à quelques formules magiques et à des mouvements de mains ridicules), il ne reste plus assez de temps pour caler un scénario un tant soit peu original. Ce qui n’empêche pas le film de durer 150 minutes.

Les détracteurs de la formule Marvel (une scène d’action, une blague, une explication du scénario) ne seront donc pas séduits par cette nouvelle tentative. Mais sont-ils vraiment la cible ? Avouons que, malgré ses défauts attendus, Spider-Man : No Way Home assume son côté “fan service” et comme objet de pop culture, il reste fascinant à regarder.

** Spider-Man : No Way Home réalisé par Jon Watts. Avec Tom Holland, Zendaya, Benedict Cumberbatch 150’

Sur le même sujet
Plus d'actualité